GNA Fidelity Bank Ghana partners with KiDi to promote digital banking AIP Ghana working to develop COVID-19 Vaccines-Akufo-Addo AIP Les candidats RHDP de Bondoukou veulent remporter les élections législatives pour pérenniser les actions de développement AIP Le candidat RHDP de Sakassou annonce la création d’un fonds de solidarité pour les jeunes et les femmes AIP Le ministre de la Réconciliation nationale appelle à des élections sans violence dans le N’zi AIP L’Annuaire 2019 des statistiques régionales du Lôh-Djiboua validé AIP Démarrage des inscriptions en ligne au BTS 2021(communiqué) AIP Législatives 2021 : La candidate RHDP à Zouan-Hounien appelle les populations à la voter GNA Vaccines are safe, get the jabs and protect yourself- President urges AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Législatives 2021 : Une campagne sous le signe de la solidarité pour le candidat RHDP de Divo commune

Burkina/Fronde sociale: Le Premier ministre salue «l’accalmie» et la «responsabilité des partenaires sociaux»


  5 Février      10        Politique (15403),

   

Ouagadougou, 4 fév. 2021 (AIB) – Lors de sa Déclaration de politique générale, jeudi devant le parlement, le Premier ministre Christophe Marie Joseph Dabiré a salué l’accalmie qui règne actuellement au sein de l’administration dû notamment à la «responsabilité des partenaires sociaux».
«Je salue l’accalmie au niveau de la fronde sociale qui permet aujourd’hui, le bon fonctionnement de l’administration et la mise en œuvre de l’action publique de développement», a déclaré jeudi, le Premier ministre Christophe Marie Joseph Dabiré.
Le Premier ministre présentait ce jeudi sa Déclaration de politique générale (DPG) devant le parlement conformément à la constitution burkinabè.
Pour  M. Dabiré, l’accalmie présentement en cours, «dénote du sens élevé de responsabilité des partenaires sociaux, leur volonté de préserver l’intérêt national et leur ouverture constante au dialogue».
Cette accalmie est aussi due à «la contribution du Haut conseil du dialogue social», a-t-il  soutenu.
Cependant, «dans le souci de consolider la justice sociale et l’équité, le gouvernement poursuivra les réformes majeures initiées, en privilégiant le dialogue comme mode de règlement des conflits collectif», a promis le chef du gouvernement.
 
Selon les données de l’Institut Free Afrik, le Burkina Faso a enregistré 68 grèves et sit-in en 2017, 41 grèves et sit-in en 2016, 16 en 2015 et 2014.
Ces mouvements avaient pour chef de file, le syndicaliste Bassolma Bazié qui a annoncé le 19 janvier dernier, sa démission de la Fonction publique pour, dit-il, ne pas cautionner une «affectation arbitraire» qui lui est infligée.
Cependant, Bassolma Bazié désormais dans le privé, compte rester à la tête de la Confédération générale du travail du Burkina (CGT-B) pour continuer la lutte pour l’amélioration des conditions de vie et de travail des travailleurs. 

Dans la même catégorie