APS PLUS DE 147 MILLIARDS DE FRANCS CFA ALLOUÉS AU MINISTÈRE DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES EN 2022 AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le COMADE effectue sa rentrée politique AIP Côte d’Ivoire-AIP/Eliminatoire mondial 2023 : Les Eléphants basketteurs dominent les Guinéens (80-69) APS OMICRON : L’OMS RECOMMANDE L’AMÉLIORATION DE LA SURVEILLANCE SANITAIRE APS AÏSSATA TALL SALL SOUHAITE ’’LA POURSUITE ET L’APPROFONDISSEMENT’’ DE LA COOPÉRATION AVEC LA CHINE APS ABDOULAYE DAOUDA DIALLO : ’’LA RESTAURATION DU POSTE DE PREMIER MINISTRE N’AURA PAS D’INCIDENCE MAJEURE SUR LA LFI 2022’’ APS LIGUE 1 : NDIAMBOUR TENUE EN ÉCHEC PAR GORÉE (1-1) APS YOUSSOU NDOUR INVITE LES ETATS AFRICAINS À DAVANTAGE SOUTENIR LEURS AGENCES DE PRESSE PUBLIQUES APS OUVERTURE D’UNE RENCONTRE BILATÉRALE ENTRE LE SÉNÉGAL ET LA CHINE APS DES ARBITRES EN SÉMINAIRE DE RENFORCEMENT DE CAPACITÉS, DÉBUT DÉCEMBRE

Burkina/Présidentielle: les candidats signent un pacte de « bonne conduite »


  26 Octobre      45        Politique (19507),

   

Ouagadougou, 26/10/2020 (MAP) – Les candidats en lice à la présidentielle du 22 novembre prochain au Burkina Faso ont signé, lundi à Ouagadougou, un « pacte de bonne conduite » en vue d’une élection apaisée.

Selon les termes du document signé, les différents candidats s’engagent « à cultiver le respect mutuel et la courtoisie entre acteurs du processus électoral, à rejeter toute forme de violence, à accepter la différence, à privilégier le dialogue et la concertation en cas de différends, à respecter la loi et à utiliser, le cas échéant, des voies légales de recours en cas de contestation ».

« Par cet acte que nous signons, nous nous engageons à réaliser une campagne apaisée, dans la courtoisie, le respect et la considération mutuelle (…). Nous nous sommes engagés à mener une campagne civilisée », selon Clément Sawadogo, représentant du président en exercice Roch Marc Kaboré, qui brigue un second mandat.

De son côté, le chef de file de l’opposition, Zephirin Diabré, candidat de l’Union pour le progrès et le changement (UPC) a souligné qu’il s’agit « d’un engagement à se conformer à un certain nombre de règles de bonne conduite et à éviter tout autre comportement de nature à entacher les élections ».

Outre les partis politiques, les représentants des médias et de la société civile ont également signé le « pacte ».

Treize candidats sont en lice pour le scrutin présidentiel qui sera couplé aux législatives et dont la campagne électorale se déroulera du 31 octobre au 20 novembre.

Dans la même catégorie