AIP Dimba Pierre veut aider les prisonniers de la crise post-électorale à Sikensi AIP Les promoteurs de spectacles confrontés à l’absence de centre culturel polyvalent à Bouna (Reportage) AIP Les comités de développement locaux de la région de l’Agnéby-Tiassa créés à Sikensi AIP Une salle multimédia en cours de construction au lycée moderne de Bangolo GNA Queen of Ho Dome honours two nurses GNA COVID-19: Nurse dies in Bolgatanga GNA Nurse welcomes new babies in Bolgatanga with gifts GNA FDA to harmonize importer TIN and product registration numbers AIP Un mort dans un accident de la circulation à Ferkessédougou AIP Dao Gabala : l’activiste devenue « Femme fort » du football (Portrait)

Burkina/Prison de haute sécurité: La Croix rouge s’engage à améliorer les conditions de détention


  28 Décembre      12        Société (27336),

   

Ouagadougou, 24 déc. 2020 (AIB) – Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) s’est engagé ce jeudi, à la reprise des installations électriques et des travaux d’étanchéité à la Prison de haute sécurité (PHS) pour l’amélioration des conditions de détention et la surveillance des détenus.

L’engagement a été matérialisé ce jeudi par la signature d’un protocole d’accord entre le ministre en charge de la Justice Bessolé René Bagoro et le chef de la délégation du CICR, Laurent Saugy.

Grâce à ce protocole, le CICR va apporter sa contribution financière, matérielle et technique pour l’exécution des travaux qui vont améliorer les conditions de détention et la surveillance au niveau de la PHS.

M. Sauvy a souligné les bonnes relations qu’entretiennent depuis des années, le ministère et le CICR pour le bien être des personnes privées de liberté et l’amélioration du cadre de travail de l’administration pénitentiaire.

Selon le ministre Bagoro, ce protocole est une formalisation d’un appui apporté par le CICR.

Il a remercié le CICR pour l’excellence et la sincérité de la collaboration qui a été, selon lui, marquée pendant cette période de Covid-19, de conseils et de moyens pour faire face à la pandémie.

«Lorsque la pandémie du Covid-19 a apparu, le CICR a été la première structure à nous interpellés, ce qui nous a permis de prendre rapidement des mesures pour prévenir la pandémie dans les maisons d’arrêt et de correction», a-t-il indiqué.

L’ambition du ministère en charge de la Justice, selon son premier responsable,  «est de faire en sorte que les droits humains puissent être respectés en milieu carcéral».

Dans la même catégorie