AIP Un sous-préfet ivoirien échappe à un lynchage AIP Les partisans de Laurent Gbagbo jubilent à Bonoua AIP Les enseignants de Los Angeles en grève GNA First Lady to host Merck African Asian Luminary Conference in October GNA Professor Atsu Ayee calls for reconstructing the Ghanaian society GNA NDC postpones flagbearer election APS POUR UN ALLÈGEMENT FISCAL FAVORISANT UN RETOUR RAPIDE SUR INVESTISSEMENT APS THIÈS : PARENTERUS, UNE USINE DE ’’SOLUTÉS STÉRILES’’ INAUGURÉE À BAYAKH 15 janvier 2019 à 21h15min 0 0% Tags: APS SODAGRI TABLE SUR UNE PRODUCTION DE 270 000 TONNES DE RIZ À KOLDA APS LES MONITEURS DES DAARAS MODERNES CHOISIS PARMI LE PERSONNEL DE L’EDUCATION NATIONALE (MINISTRE)

C.Ivoire: Manu Dibango, « heureux d’avoir mis de l’huile » aux débuts de la musique moderne ivoirienne


  22 Janvier      19        Arts & Cultures (2292), Musique (428), Photos (20279),

   

 

Abidjan, 22 jan (AIP) – Invité de prestige pour le concert de lancement, samedi, de la 9ème édition du Marché des arts du spectacle africain (MASA 2016), l’artiste musicien camerounais, Manu Dibango, dit être « heureux d’avoir mis de l’huile dans le moteur » des débuts de la musique moderne ivoirienne dès l’indépendance du pays en 1960.
« Mon retour marque la renaissance du MASA et il est important que le MASA fasse un clin d’œil à ceux qui ont contribué à l’histoire (de la musique ivoirienne). Quand je suis parti, Alpha Blondy était là. Je suis content d’avoir mis de l’huile dans le moteur. J’ai une pensée pour ceux qui sont là et pour ceux qui ne sont plus là. C’était une aventure qui se poursuit aujourd’hui avec le MASA », a-t-il déclaré, lors d’une visite au District d’Abidjan.
Venu pour la première fois en Côte d’Ivoire en août 1960 à la faveur de la célébration de l’accession de la Côte d’Ivoire à la souveraineté, Manu Dibango avait alors donné un concert avec un orchestre d’étudiants (Cocovico). Il avait par la suite concocté le premier générique de la radio avant de diriger l’Orchestre de la Radiodiffusion télévision ivoirienne (ORTI).

Le programme des festivités de cette édition comprend un hommage aux pionniers de la musique ivoirienne. La présence de Manu Dibango au district d’Abidjan se veut une marque de reconnaissance à cette institution dont l’entrée au conseil d’administration a renversé la tendance, faisant passer le financement du gouvernement ivoirien de 30 à 70%, a indiqué le directeur général du MASA, Pr Yacouba Konaté.
Manu Dibango devrait être distingué dans la mi-journée, par la Grande Chancelière avant son concert d’ouverture, samedi, de cette édition placée sous le thème « Réinventons les arts de la scène ».
(AIP)
aaa/akn/kam

Dans la même catégorie