GNA Ministry lauds NGOs for their role in curbing illegal mining in Ghana GNA UN Refugee Chief calls for solidarity in response GNA Stakeholders sensitised on referendum on local governance ABP Le CEG d’Athiémé abrite le lancement départemental de l’examen du baccalauréat dans le Mono ABP Lydie Déré Chabi Nah lance la phase écrite du Bac à Natitingou ABP 1.059 candidats affrontent les épreuves écrites du Bac session de juin 2019 au centre du CEG1-Savè AGP Coupe nationale de Guinée : 9e trophée pour Horoya face au CIK MAP Mali : une mission conjointe ONU-UE attendue à Bamako AGP Guinée-Santé : ‘’ Plus de 300 cas de violences sexuelles enregistrés de janvier à juin 2019 et 90% des victimes ont moins de 10 ans ». Dixit Pr. Hassane Bah AGP Gaoual- : Travaux de traitement des points noirs sur la nationale Gaoual-Boké

C.Ivoire: Manu Dibango, « heureux d’avoir mis de l’huile » aux débuts de la musique moderne ivoirienne


  22 Janvier      36        Arts & Cultures (2540), Musique (487), Photos (21097),

   

 

Abidjan, 22 jan (AIP) – Invité de prestige pour le concert de lancement, samedi, de la 9ème édition du Marché des arts du spectacle africain (MASA 2016), l’artiste musicien camerounais, Manu Dibango, dit être « heureux d’avoir mis de l’huile dans le moteur » des débuts de la musique moderne ivoirienne dès l’indépendance du pays en 1960.
« Mon retour marque la renaissance du MASA et il est important que le MASA fasse un clin d’œil à ceux qui ont contribué à l’histoire (de la musique ivoirienne). Quand je suis parti, Alpha Blondy était là. Je suis content d’avoir mis de l’huile dans le moteur. J’ai une pensée pour ceux qui sont là et pour ceux qui ne sont plus là. C’était une aventure qui se poursuit aujourd’hui avec le MASA », a-t-il déclaré, lors d’une visite au District d’Abidjan.
Venu pour la première fois en Côte d’Ivoire en août 1960 à la faveur de la célébration de l’accession de la Côte d’Ivoire à la souveraineté, Manu Dibango avait alors donné un concert avec un orchestre d’étudiants (Cocovico). Il avait par la suite concocté le premier générique de la radio avant de diriger l’Orchestre de la Radiodiffusion télévision ivoirienne (ORTI).

Le programme des festivités de cette édition comprend un hommage aux pionniers de la musique ivoirienne. La présence de Manu Dibango au district d’Abidjan se veut une marque de reconnaissance à cette institution dont l’entrée au conseil d’administration a renversé la tendance, faisant passer le financement du gouvernement ivoirien de 30 à 70%, a indiqué le directeur général du MASA, Pr Yacouba Konaté.
Manu Dibango devrait être distingué dans la mi-journée, par la Grande Chancelière avant son concert d’ouverture, samedi, de cette édition placée sous le thème « Réinventons les arts de la scène ».
(AIP)
aaa/akn/kam

Dans la même catégorie