AIP Bientôt la pose de la première pierre de l’hôpital mère-enfant d’Arrah AIP Deuxième phase de demande d’habilitation des cabinets auprès du FDFP AIP Coopération UE-Côte d’Ivoire : La société civile ivoirienne se forme à la mise en œuvre du contrôle citoyen de l’APEI AIP Les membres des commissions électorales départementales et sous-préfectorales installés à Béoumi AIP Don de 1000 kits scolaires à des écoliers d’Issia AIP La 4e édition du prix BJKD du jeune entrepreneur prévue à Dakar MAP Rabat: 2eme atelier mondial sur les villes intermédiaires GNA Tema General Hospital, others empty as GRNMA strike enters day two GNA GRNMA strike hits Hohoe Municipal Hospital GNA Strike action by nurses and midwives hit hard on health care delivery

Cabo Verde a un stock de médicaments pour les patients VIH / SIDA garanti jusqu’à fin 2020 – responsable


  10 Juillet      12        Santé (7400),

   

Praia, 10 juil (Inforpress) – La secrétaire exécutive du Comité de coordination pour la lutte contre le sida (CCS / Sida), Celina Ferreira, a déclaré aujourd’hui que Cabo Verde dispose d’un stock garanti de médicaments pour les patients atteints du VIH / sida jusqu’à la fin 2020.
S’adressant à Inforpress, pour parler de la situation dans le pays en ce qui concerne le stock de médicaments pour les patients atteints du VIH / SIDA, puisque dans le monde il y a une pénurie en raison de la situation de la pandémie de Covid-19, Celina Ferreira a déclaré que l’archipel « très tôt », il a commencé à passer des commandes, il n’aura donc pas de soucis de ce genre avant le début de 2021.
«Nous avons des commandes que arrivent en août et nous avons beaucoup de médicaments à retirer à la douane. Notre stock peut garantir un traitement à tous les patients sans aucune menace de rupture », a-t-elle garanti.
Le secrétaire exécutif de CCS / Sida a indiqué que pour 2021 la commande se fait par le biais de la nouvelle demande de financement, demande toujours faite en octobre. Malgré cela, Celina Ferreira s’est dite préoccupée par le fait que la pandémie du nouveau coronavirus continue d’entraver et d’entraîner une réduction de la production d’antirétroviraux dans le monde, remettant en question le traitement des personnes vivant avec le VIH / sida.
PC/CP/AST
Inforpress

Dans la même catégorie