APS LE COUVRE-FEU MAINTENU À DAKAR ET THIÈS APS PROMULGATION DE LA LOI SUR LA GESTION DES CATASTROPHES NATURELLES OU SANITAIRES GNA Security agencies must be resolute in enforcing COVID-19- Peace Council GNA Kotoko to adopt Southampton’s structural setup GNA Dwarfs/Kotoko league game fixed for Wednesday, January 20 ANP Environ 31,4 millions de personnes ont besoin d’une aide humanitaire dans le Sahel (OCHA) ANP Parlement de la CEDEAO : vers une élection au suffrage universel direct des députés communautaires AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le nouveau club de fitness de Kouto démarre ses activités AIP Côte d’Ivoire-AIP/ L’ONG internationale IST lance une vaste campagne de sensibilisation sur le COVID-19 à San-Pedro AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Lancement d’Africa santé expo 2021, jeudi

CAF : AUGUSTIN SENGHOR CONFIANT DANS LA VALIDATION DE SA CANDIDATURE


  3 Janvier      14        Sport (4952),

   

Dakar, 3 jan (APS) – Le président de la Fédération sénégalaise de football (FSF), Augustin Senghor, s’est dit, dimanche, ’’très confiant’’ dans la validation de sa candidature à la présidence de la Confédération africaine de football (CAF).

’’Je suis très confiant’’, a répondu Augustin Senghor à l’émission dominicale Grand Jury de la RFM (privée) à une question sur l’acceptation de sa candidature par les Commissions compétentes, le 12 janvier.

En plus de Me Augustin Senghor, trois autres personnalités africaines ont annoncé leur candidature, le président de la Fédération mauritanienne de football, Ahmad Yahya, celui des Mamelodi Sundowns, Patrice Motsepe et l’ancien président de la Fédération ivoirienne de football (FIF), Jacques Anouma.

Parlant de sa candidature, Senghor soutient qu’elle vient à son heure, soulignant avoir tout connu au niveau de la FIFA et surtout à la Confédération africaine de football (CAF) dont il est membre du Comité exécutif depuis janvier 2018.

’’Et les gens peuvent témoigner des progrès que nous avons aussi faits à la tête du football’’, a-t-il dit indiquant que la CAF qui est à la croisée des chemins, a besoin d’un homme d’expérience à sa tête.

’’Et aussi, j’ai noué des relations de confiance avec des présidents de Fédérations qui m’apprécient bien’’, a-t-il ajouté, assurant être
prêt à relever le défi.

A l’image des grandes instances comme la FIFA, la crise à la CAF peut permettre d’aller de l’avant, selon le président de la FSF, estimant qu’’’on ne peut plus faire l’économie d’un certain nombre de réformes et de rénovations dans le sens des textes, des statuts et du management’’.

Au sujet du président sortant, le Malgache Ahmad, dont la candidature n’a pas été acceptée par le Comité éthique de la FIFA, Me Augustin Senghor informe que ce dernier a interjeté appel de cette décision.

Le président de la FSF rappelle avoir travaillé avec Ahmad en ’’toute loyauté’’.

Dans la même catégorie