MAP Le Sénégal et la BAD signent deux accords de financement MAP Le président malien sera présent au sommet Russie-Afrique prévu en juillet à Sotchi (ministre des AE) APS Malèye Diagne « a tous les atouts pour réussir avec son nouveau club », le Riga FC APS Samba Ndiobène Ka rassuré par les travaux du Promoviles à Rufisque APS Promovilles: lancement des travaux de deux voies pour désenclaver Tivaouane Peulh-Niaga APS Cinq joueurs sénégalais dans le onze-type du CHAN AIP Coupe du monde des clubs 2023: Al Hilal (Arabie Saoudite) s’impose devant Flamengo (Brésil) (1-0) AIP REVUE DE PRESSE : La remise du Prix Félix Houphouët Boigny à la Une des journaux AIP COVID-19: Cinq nouveaux cas enregistrés mardi AIP COVID-19: Le préfet de Tiébissou exhorte ses administrés à s’approprier la campagne nationale d’intensification de la vaccination

Canal+ : Bientôt un nouveau décodeur connectable à la fibre optique


  16 Novembre      177        média (298), Technologie (781),

   

Libreville, le 16 Nov. 2022 – Reçu ce mercredi par le Président de la Haute Autorité de la Communication (HAC), Germain Ngoyo Moussavou, le Directeur général Afrique du groupe Canal+, David Mignot, a annoncé la mise en service prochaine d’un nouveau décodeur connectable à la fibre optique.

Le Directeur général Afrique du groupe Canal+, David Mignot, était accompagné du Directeur général de Canal+ Gabon, Edoh Signon, et du Serge Manani Daouda, Président de «Daouda Holding», principal distributeur agrée de Canal+ au Gabon, a présenté la nouvelle offre commerciale de service payant que cet opérateur, officiant dans la commercialisation des bouquets de chaînes de télévision et de radio, entend lancer dans les prochaines semaines au Gabon.

Il s’agit, en effet, du lancement futur d’un nouveau décodeur connectable à la fibre optique, quel que soit l’opérateur de fourniture d’accès à internet. Il offre non seulement la possibilité d’avoir le bouquet Canal+, mais surtout d’accéder à plus de vingt mille contenus, à la demande. Plus concrètement, ce nouveau décodeur donne la possibilité à l’abonné de regarder tous les programmes qu’il souhaite sans nécessairement être soumis à la contrainte des heures de diffusion.

Pour le lancement, cette nouvelle offre commerciale concernera d’abord le Gabon et la Côte d’Ivoire, les deux premiers pays en Afrique.

Aussi, le Président de la HAC a échangé avec le Dg de Canal+Gabon, sur un certain nombre de sujets, à savoir la question relative au piratage audiovisuel, notamment par la technologie IPTV, et celle en rapport avec la révision de certains point contenus dans la convention liant les deux partie depuis l’année 2020.

Sur le premier sujet, Germain Ngoyo Moussavou a réaffirmé l’engagement du régulateur à lutter autant que possible contre le piratage audiovisuel par IPTV, un phénomène qui met à mal le modèle économique des opérateurs de la commercialisation de bouquets, Canal+ en l’occurrence. A ce propos, un mécanisme sera tout prochainement mis en place, en collaboration avec les fournisseurs d’accès à internet, pour traquer et interrompre les contenus audiovisuel piratés.

Sur le second sujet, le Président de la HAC a réitéré le souhait de voir la convention qui lie Canal + et l’Institution qu’il dirige être révisée sur certains points. Pour ce faire, les deux parties avaient, lors d’une rencontre, le 25 octobre dernier, convenu de discuter de la question dans le cadre d’une commission bipartite pour laquelle les représentants de la HAC sont déjà connus.

Pour clore cette audience, M. Ngoyo Moussavou a tenu à saluer les initiatives de Canal+ en matière d’appui à l’industrie cinématographique nationale, notamment par le soutien apporté aux réalisateurs gabonais indépendants dans la production de films, mettant en valeur la diversité culturelle et environnementale du Gabon.

Aussi, a-t-il salué les efforts de Canal+ dans la production de contenus éducatifs destinés à sensibiliser la jeunesse aux maux qui la minent.

Dans la même catégorie