ANP Le Niger renforce la surveillance de la sûreté nucléaire ANP Niger : La route Hamdara- wacha-Dungass (Région de Zinder)- frontière Nigéria sera bientôt réalisée APS  La filialisation des activités de SENELEC effective en décembre 2023 (expert) APS CHAN 2023 : Pape Thiaw convoque 26 joueurs pour un stage à Toubab Dialaw APS Autoroute à péage Mbour-Kaolack : les travaux exécutés à 20% (gouverneure) APS La parenté à plaisanterie, thème de la deuxième édition du « Festi-Sérère » AIP Côte d’Ivoire – AIP / Ouverture du premier sommet pour la promotion de l’élevage et la garantie de la sécurité alimentaire MAP Burkina: au moins douze personnes tuées dans une attaque terroriste dans le nord MAP Fès: Focus sur les réglementations pour promouvoir l’approche genre dans les médias africains ANP ‘’Nous sommes heureux de constater que le Président est attaché aux valeurs démocratiques, sans lesquelles il n’y aura pas d’Etat de droit’’ (Bâtonnier du Niger)

Casablanca : Des experts et chercheurs africains examinent les approches de consolidation de la paix en Afrique


  26 Septembre      23        COOpération (449), Politique (21213),

   

Casablanca, 26/09/2022 (MAP) – Des experts et chercheurs africains ont examiné, lors d’un atelier organisé lundi à Casablanca, les approches et méthodes de recherche les plus efficaces pour consolider la paix à l’échelle du continent africain.

Organisé du 26 au 29 septembre, en coopération avec l’African Institute for Peacebuilding and Conflict Transformation (AIPECT), cet atelier s’inscrit dans le cadre des programmes « African Peacebuilding Network and Next Generation Social Sciences in Africa » de l’Institut de Recherche en Sciences Sociales basé à New York.

Cet atelier qui s’étale sur quatre jours, sera marqué par une série de conférences et de stages, ainsi que des visites de terrain pour explorer et découvrir le Maroc, son histoire et ses institutions.

En marge de la session d’ouverture, le Président de l’AIPECT, Mohamed Ahmed Gain, a souligné que le programme de cet événement africain comprend un certain nombre d’axes visant à braquer les projecteurs sur des questions d’actualité qui préoccupent le continent africain.

Il a, en outre, relevé qu’il s’agit d’une occasion d’informer les participants, des pays anglophones du sud et de l’est du continent, sur les réalisations et succès que le Royaume a accumulés dans divers domaines, notamment les droits de l’Homme, le renforcement des processus démocratiques, et les contributions du Maroc à la consolidation de la paix dans le continent.

Et d’ajouter que l’atelier s’assigne pour objectifs de former et de renforcer les capacités des participants africains en matière des méthodes de recherche dans les domaines de la paix et de la sécurité, et de lancer une réflexion sur les questions d’actualité en Afrique.

De son côté, Cyril Obi, directeur chargé des programmes « African Peacebuilding Network and Next Generation Social Sciences in Africa », a fait part de sa joie d’être à Casablanca, où se tient cet atelier de formation, financé par l’Institut de Recherche en Sciences Sociales.

Cet atelier, a-t-il souligné, s’adresse principalement aux doctorants et post-doctorants qui travaillent sur des projets de recherche et des thèses liés aux questions de sécurité et de consolidation de la paix en Afrique, notant que ces bénéficiaires, qui sont au nombre d’environ 50 participants, représentent 14 pays africains.

Outre les participants africains, cette session rassemble un parterre de professeurs, d’universitaires et d’experts des États-Unis, du Royaume-Uni et du Canada, ce qui représente une réelle opportunité de s’arrêter sur les succès du Royaume dans les domaines de consolidation de la paix, et sur ses contributions à la lutte contre l’immigration clandestine et l’extrémisme violent et d’autres sujets de différentes dimensions qui nécessitent de redoubler d’efforts pour y faire face en vue d’assurer la stabilité globale et le développement de l’Afrique.

Cet atelier est le quatrième en son genre organisé au Maroc, à l’initiative de l’Institut de recherche en sciences sociales basé à New York, et en coopération avec l’AIPECT. Le premier atelier a été organisé en décembre 2017, suivi de deux conférences de haut niveau à Rabat et Marrakech en 2018.

Dans la même catégorie