APS PLUS DE 3.000 PERSONNES VACCINÉES DANS LA RÉGION DE THIÈS APS SÉDHIOU : DES VIVRES ET DES PRODUITS HYGIÉNIQUES POUR PLUS DE 300 TALIBÉS APS VINGT-CINQ VILLAGES DE SANDIARA ACCÈDENT À L’EAU POTABLE MAP CAN 2021-U20 (demi-finale): L’Ouganda bat la Tunisie par 4-1 et se qualifie pour la finale AIP Côte d’Ivoire-AIP/ L’OSEFF organise une séance de dépistage des cancers du sein et du col de l’utérus AIP Côte d’Ivoire-AIP/Quinze cas de Covid-19 enregistrés depuis janvier dans l’Indénié-Djuablin AIP Communiqué du Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique « Point de la situation de la COVID-19 au 1er/03/2021 » AIP Côte d’Ivoire-AIP/ La Confédération des professionnels de la filière bovine s’installe à Séguéla AIP Côte d’Ivoire – AIP/ Législatives 2021 : la chefferie traditionnelle de Séguéla et la CNDHCI pour un scrutin apaisé AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le projet de déploiement de la SOTRA à Bouaké effectif à la prochaine rentrée scolaire

CEDEAO : le prix du test PCR harmonisé à 50 $


  25 Janvier      17        Santé (9470),

   

Abidjan, 25/01/2021 (MAP) – Les pays membres de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) se sont engagés à harmoniser le prix des tests PCR de la Covid-19 à 50 dollars avec pour principal objectif de « faciliter les déplacements » dans la région.

L’annonce a été faite lors d’un point de presse virtuel par le président de la Commission de la CEDEAO, l’Ivoirien Jean-Claude Brou qui a souligné que face à des prix des tests PCR différents d’un pays à l’autre, il fallait une harmonisation pour donner aux voyageurs « une meilleure visibilité ».

Certains pays, comme le Ghana et le Nigeria, font payer jusqu’à 150 dollars le test, ce qui peut inciter les voyageurs devant effectuer des tests au départ et à l’arrivée à limiter les déplacements.

Il faudra donc désormais payer l’équivalent de 50 dollars américains dans les 15 pays membres de la CEDEAO.

Le président de la Commission a par ailleurs indiqué qu’un « fonds vaccin Covid » sera mis en place pour financer les campagnes de vaccination dans la sous-région, sans toutefois donner des précisions sur le calendrier.

Il devrait être alimenté par les pays membres et leurs partenaires traditionnels. L’objectif est « de faire des achats de vaccins groupés », ce qui permettrait de négocier des prix compétitifs et multiplierait les chances de disponibilité des vaccins.

Dans la même catégorie