APS CAN U20 : LE GHANA ÉLIMINE LE CAMEROUN AUX TIRS AU BUT APS KAFFRINE : LE GOUVERNEUR SE FAIT VACCINER ET ÉCARTE TOUT RISQUE AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Renforcement des capacités de médiation pour des législatives sans incidents dans le Dengulélé AIP Côte d’Ivoire-AIP/Le CNDH sensibilise les populations de Man, Logoualé et Zouan-Hounien pour des législatives apaisées AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Lancement à Bondoukou des travaux d’aménagement de la zone agro-industrielle de transformation de l’anacarde GNA Satellites advance to semi-finals of CAF Under-20 AFCON GNA Dr Awal pledges to accelerate Marine Drive Project GNA Traditional/religious leaders discuss ECOWAS Vision 2050 GNA AfCFTA will create more employment opportunities in pharmaceutical industry dpa/GNA Six Nations: France v Scotland postponed due to coronavirus outbreak

CEDEAO : Les Etats membres exemptés du respect des critères de convergence macroéconomique en 2021, nouveau report du projet de la monnaie unique


  25 Janvier      9        Société (29215),

   

NIAMEY, 25 Janvier (ANP) – La 58ème Session ordinaire de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEDEAO, tenue le samedi 23 janvier 2021 par visioconférence, a décidé d’exempter les Etats membres du respect des critères de convergence macroéconomique au cours de l’année 2021, a appris l’ANP du Communiqué final ayant sanctionné cette réunion.

Cette décision est prise au regard de la dégradation, sous l’effet des mesures prises par les Etats membres dans le cadre de la lutte contre la Covid-19 et afin de relancer leurs économies, de l’état de convergence macroéconomique au sein de la CEDEAO en 2020, mais aussi et surtout de l’impact prévisible de la deuxième vague de la pandémie sur l’état de convergence macroéconomique en 2021.

Les critères de convergence sont, entre autres, un déficit budgétaire limité à 3% du PIB, une inflation à 10% maximum et une dette inférieure à 70% du PIB.

Relativement à la mise en œuvre des programmes d’intégration régionale, notamment celui de la monnaie unique de la CEDEAO, la Conférence a instruit la Commission de la CEDEAO, en collaboration avec l’Agence Monétaire de l’Afrique de l’Ouest (AMAO), l’Institut Monétaire de l’Afrique de l’Ouest (IMAO), la Commission de l’UEMOA et les Banques centrales de la Communauté de lui soumettre, lors de sa prochaine session, le projet du nouveau Pacte de convergence et de stabilité macroéconomique entre les Etats membres de la CEDEAO, avec la date du 1er janvier 2022 comme date de début de la phase de convergence.

Par ailleurs, apprend-on, une nouvelle Feuille de route pour le Programme de la Monnaie Unique de la CEDEAO y sera également présentée. Le lancement de l’ECO, prévu pour remplacer le CFA en 2020, est donc une nouvelle fois reporté.

Sur l’entrée en vigueur, le 1er janvier 2021, de la Zone de Libre-Echange Continentale Africaine (ZLECAf), ratifiée par douze (12) des quinze (15) Etats membres de la CEDEAO, la Conférence a pris note de la soumission à l’Union Africaine des listes communes de concessions tarifaires pour le commerce des biens et des engagements spécifiques pour le commerce des services dans cinq (5) secteurs prioritaires.

Ensuite et afin de maximiser les bénéfices de la participation de la région dans la ZLECAf, la Conférence a invité les Etats membres n’ayant pas encore ratifié l’accord à accélérer le processus de sa ratification, tout en instruisant la Commission à poursuivre son soutien aux Etats membres dans le cadre de l’élaboration et la mise en œuvre des stratégies nationales d’adaptation aux règles de la ZLECAf.

Dans la même catégorie