MAP L’engagement du Maroc en matière de coopération Sud-Sud est guidé par une Vision Royale clairvoyante plaçant l’élément humain au cœur des préoccupations APS UN LYCÉE À GÉNÉRATION FOOT POUR MIEUX METTRE EN EXERGUE ’’LA DIMENSION ÉDUCATIVE DU SPORT’’ ACP Une délégation de l’U.E reçue par le Président Félix-Antoine Tshisekedi APS MODERNISATION TITRES DE TRANSPORTS : LES PREMIÈRES CARTES GRISES NUMÉRISÉES REMISES À LEURS DÉTENTEURS APS PARIS : UNE SCULPTURE DE BRONZE EN HOMMAGE AU SCULPTEUR OUSMANE SOW APS FEMMES ET SCIENCE : LES DOCTORANTES SÉNÉGALAISES INVITÉES À PARTICIPER AU PROGRAMME L’ORÉAL/UNESCO AIB Burkina : naissance d’un parti pro-Kaboré AIB Burkina : une organisation de la société civile accuse le pouvoir de vouloir sa liquidation AIB Bertrand Traoré incertain, 3 autres joueurs forfaits contre la Mauritanie APS PLAIDOYER POUR UNE RÉFORME DU SECTEUR DE L’HYDRAULIQUE

CEDEAO/ACCES AU FONDS VERT CLIMAT: LES EXPERTS DE L’ESPACE ECHANGENT LEURS EXPERIENCES A LOME


Lomé, le 4 oct. (ATOP) – La Commission de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) en collaboration avec la BOAD et le Fonds Vert pour le Climat, organise du 4 au 6 octobre à Lomé, un atelier régional sur l’accès des différents pays au Fonds Vert pour le Climat (FVC).
L’atelier réunit les points focaux des pays membres de la CEDEAO, des entités accréditées, des institutions nationales ou régionales ainsi que des experts du FVC. Le but visé est de renforcer les capacités des experts des Etats membres de la CEDEAO en matière de maîtrise des outils et procédure d’accès au FVC. Il s’agira également de faciliter le partage d’expériences et l’apprentissage des Etats membres de la CEDEAO dont les projets ont été approuvés par le FVC.
Au cours des échanges, les participants vont se familiariser avec les exigences des différents formulaires de demande du fonds tels que la préparation, l’évaluation de la capacité de gestion financière. Ils seront en outre outillés pour accélérer le processus de préparation des projets en présentant une gamme de propositions soumises par différents pays au FVC.
Le secrétaire général du ministère de l’Environnement et des Ressources forestières, Sama Boundjouw a indiqué que les pays en développement dont le Togo sont confrontés à des défis majeurs dus aux changements climatiques. Il a ajouté que c’est pour faire face à ces défis climatiques que le FVC a été créé, en 2010 lors de la 16eme Conférence des Parties COP16 pour canaliser 100 milliards de dollars US pour soutenir des projets, des programmes et des politiques dans les pays en développement.
Le représentant de la Commission de la CEDEAO, Djéri Alassani, a confié que malgré la disponibilité des fonds pour lutter contre les changements climatiques, les Etats de la CEDEAO ont l’un des taux de mobilisation des ressources des FVC les plus faibles au monde, d’où la tenue du présent atelier. Le FVC est un outil clé de mise en œuvre de l’accord de Paris de 2015 sur les changements climatiques. Depuis sa création, la FVC a mobilisé 10,3 milliards de dollars, accrédité 59 entités pour canaliser ses ressources et approuvé 54 propositions de financement. ATOP/KYA/SAS

Dans la même catégorie