AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Les services des eaux et forêts en campagne contre les feux de brousse dans le Poro AIP Côte d’Ivoire-AIP/Inter/ Football: Le Maroc abritera la CAN féminine 2022 AGP Guinée-Politique : Démission officielle du Gouvernement de Dr Ibrahima Kassory Fofana ANGOP MUNDIAL|ANDEBOL: ANGOLA PERDE DIANTE DO QATAR NA ESTREIA GNA Speaker Bagbin condemns unruly parliamentary behaviour APS SÉDHIOU : 42 KILOS DE CHANVRE INDIEN SAISIS À BALMADOU (POLICE) GNA WACCE to empower women against violent extremism GNA NGO supports flood victims in the Upper East Region GNA FDA declares zero tolerance for unregistered products GNA High Court remands man who stabs 19-year-old to death

Célébration à Abengourou de la journée internationale des migrants 2020


  19 Décembre      20        Migration (258), Société (27311),

   

Abidjan, 19 déc 2020 (AIP)-La migration n’est pas une menace, mais un phénomène profitable à tous, a affirmé le conseiller politique de la fondation Friedrich Ebert Stiftung (FES) chargé des syndicats et partis politiques, Séraphin Kouamé, lors de la journée internationale des migrants célébrée vendredi 18 décembre 2020 à Abengourou.

Selon M. Séraphin Kouamé, qui coanimait une conférence sur le thème « Cohésion sociale, reconnaitre que la migration profite à tous : cas de la Côte d’Ivoire », si les migrants sont bien gérés, cela apporte des avantages et les communautés fermées peuvent s’ouvrir.

La migration humaine est un déplacement du lieu de vie pour un bien-être. Aujourd’hui, on estime à plus de 270 millions, le nombre de migrants dans le monde. « C’est un phénomène naturel et un droit pour les individus », a fait savoir Kouamé Séraphin.

Il a estimé que « le migrant est une chance, il vient ouvrir nos yeux et notre esprit. Il vient nous réorienter », a déclaré le conseiller politique de FES qui a exhorté les jeunes ivoiriens à s’intéresser aux activités délaissées aux étrangers pour s’assumer.

Le deuxième conférencier, le Dr Essoh, conseiller à la centrale humaniste, a souligné que la présence des migrants a un avantage et un enrichissement socioculturel avec le brassage des peuples. Dans le secteur agricole, la main-d’œuvre étrangère profite à la Côte d’Ivoire, a-t-il dit.

Organisée par la plate-forme des centrales syndicales sur la migration Côte d’Ivoire (PCSM-CI), la journée internationale des migrants a été l’occasion à Abengourou pour le coordonnateur national de la PCSM-CI, Tanoh Honorat, de procéder à l’installation des comités de San-Pedro et de Daloa et de lire la déclaration du directeur général de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), Antonio Vitorino, sur la nécessité de respecter le droit des migrants.

La journée internationale des migrants instituée le 04 décembre 2000 par l’ONU et commémorant l’adoption de la convention internationale sur la protection des droits de tous les travailleurs migrants et des membres de leur famille du 18 décembre 1990 est célébrée le 18 décembre de chaque année.

Dans la même catégorie