ACP RDC: Organisation par l’UCC d’un séminaire philosophique sur les religions et la politique ACP RDC: Le cancer de la prostate, une des premières causes de décès chez l’homme ACP RDC: Un projet de fabrication de batteries pour panneaux solaires présenté au ministre des Affaires étrangères ACP RDC: Le ministre de l’EPSP à la 58ème conférence des ministres de l’Education au Canada ACP RDC: 51 cas de fièvre hémorragique signalés dans les zones touchées par la maladie à virus Ebola LINA Commerce Ministry Shuts Down Mukesh Shopping Centre Over ‘Poor Goods’ LINA Public Private Partnership Key To Liberia’s Road Upgrade LINA Pres. Weah To Dedicate Capitol Building Annex In July MAP L’accélération de l’industrialisation de l’Afrique est tributaire d’une coopération technologique (KOAFEC) INFORPRESS São Vicente: Presidente do PTS diz que vai libertar Cabo Verde do ciclo vicioso de dependência externa

Célébration du 35è anniversaire de l’édification de la Mosquée Hassan II de Libreville


  10 Février      78        Religion (1384), Société (38734),

   

Rabat, 10/02/2018 (MAP) – L’ambassade du Maroc au Gabon a célébré, lors d’une cérémonie organisée vendredi soir dans la capitale gabonaise, le 35è anniversaire de l’édification de la Mosquée Hassan II de Libreville.

Organisée dans l’enceinte de cet édifice religieux en collaboration avec le Conseil supérieur des affaires islamiques du Gabon, cette célébration ambitionne de mettre en exergue le rôle de ce lieu de culte dans la diffusion des préceptes d’un Islam tolérant et dans la consolidation des relations cultuelles entre le Maroc et le Gabon.

Dans une allocution de circonstance, l’ambassadeur du Maroc à Libreville, Abdellah Sbihi, a souligné que la célébration de l’anniversaire de l’édification de ce chef-d’œuvre architectural islamique africain, qui symbolise et incarne les liens de fraternité entre les peuples des deux pays est une opportunité de mettre en relief le rôle de cette Institution dans la diffusion des préceptes d’un Islam tolérant, de juste-milieu, de coexistence et de cadre religieux permettant à la communauté musulmane résidant au Gabon d’accomplir ses rituels dans la sérénité et dans de meilleures conditions.

Le diplomate marocain a saisi cette occasion pour élever des prières pour le repos de l’âme de feu SM Hassan II et de feu le président Omar Bongo Ondimba qui avaient veillé à l’édification de cet important lieu de culte, implorant le Tout-Puissant de préserver SM le Roi Mohammed VI, Amir Al Mouminine, qui ne cesse de consentir des efforts pour consolider les liens de fraternité et d’amitié entre les peuples gabonais et marocain et promouvoir les relations avec l’ensemble des pays africains.

Dans la même veine, le président du Conseil supérieur des affaires islamiques du Gabon, Imam Ismaël Oceni Ossa, a souligné que la Mosquée Hassan II, édifiée il y a 35 ans, avait été auparavant le seul lieu de culte où les fidèles de la capitale Libreville pouvaient accomplir leur prière de vendredi et de célébrer les grandes fêtes religieuses: Aïd al Fitr et Tabaski (Aïd al Adha).

Il a imploré le Tout-Puissant d’accorder longue vie à SM le Roi Mohammed VI, Amir Al Mouminine, qui veille toujours à la bonne marche de la Mosquée, priant Dieu d’accorder Sa miséricorde aux grands hommes visionnaires, feu SM Hassan II et feu Omar Bongo Ondimba qui avaient décidé d’édifier cette Mosquée entre une église catholique et un temple protestant dans le but de traduire l’esprit du vivre-ensemble et de cohabitation qui caractérise le Gabon et de consacrer les valeurs de tolérance de la religion musulmane.

D’autre part, cette cérémonie a été émaillée par la tenue d’une Conférence sous le thème « Le Maroc et le rayonnement religieux en Afrique », animée par le professeur Hassan El Azzouzi, président du Conseil local des oulémas de Moulay Yaakoub.

A cette occasion, le conférencier a passé en revue certains aspects du rayonnement religieux du Maroc en Afrique, rappelant que le Royaume a toujours été une terre d’accueil des oulémas et étudiants venus de tous les pays d’Afrique pour appréhender et assimiler l’essence de l’Islam.

Il a, en outre, mis en avant le rôle de l’Université d’Al Quaraouiyine de Fès, de la Fondation Mohammed VI des oulémas africains et de l’Institut Mohammed VI de formation des imams, morchidines et morchidates qui permettent aux oulémas africains de s’imprégner du modèle religieux marocain, fondé sur le rite malikite et la voie soufie qui prônent le principe de juste-milieu, de modération et de tolérance.

Le conférencier a également mis en avant la spiritualité qui caractérise la voie soufie au Maroc, notant que le patrimoine soufi de la ville de Fès, telles la Tariqa Tijaniya et la Tariqa Qadiriya, a été diffusé à travers l’Afrique grâce aux oulémas africains venus assimiler la science soufie dans la capitale spirituelle du Royaume.

Inaugurée le vendredi 11 février 1983, la Mosquée Hassan II de Libreville, monument historique et spirituel, ne cesse depuis de promouvoir les valeurs de tolérance et d’humanisme prônés par la religion musulmane et de contribuer au rayonnement de l’Islam au Gabon, en particulier et en terre africaine, en général.

Dans la même catégorie