GNA Parliament set to vet President’s nominees GNA COVID-19: Ghana records more than 600 daily infections AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Deux tonnes de ciment et un million pour soutenir la construction de deux mosquées à Tengrela AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le ministre KKB attendu dimanche dans le village du président Laurent Gbagbo APS UNE ASSOCIATION FRANÇAISE OFFRE DU MATÉRIEL MÉDICAL À L’HÔPITAL RÉGIONAL DE THIÈS APS PRÉSIDENCE DE LA CAF : AUGUSTIN SENGHOR DIT SE PRÉSENTER EN CANDIDAT FAVORI APS DES PARTENARIATS PUBLIC-PRIVÉ NOUÉS À DIOURBEL POUR OFFRIR DES EMPLOIS À 308 JEUNES APS LE SIÈGE DE LA ZONE A DE L’UFOA SERA DÉLOCALISÉ À DAKAR AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Lancement de la deuxième dose de la vitamine A et de déparasitant à Gbéléban AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le premier préfet du département de Bonon présenté à la population

CELEBRATION DU 7EME ART AU TOGO : L’EDITION 2020 DE LA SEMAINE NATIONALE DU CINEMA TOGOLAIS LANCEE


  24 Novembre      18        Cinéma (170),

   

Lomé, 24 nov. (ATOP) – Le ministre de la Culture et du Tourisme, Dr Kossi Gbényo Lamadokou a lancé la semaine nationale du cinéma togolais, le lundi 23 novembre à Lomé en présence de ses collègues, chargé de la Consommation Locale, Kodjo Adédzé et celui chargé de l’Artisanat, Eké Hodin.

Organisée par la direction nationale de la cinématographie, la cérémonie de lancement a été marquée par un hommage rendu aux pionniers du cinéma togolais, notamment par une remise de distinction honorifique au doyen Jacques Do Kokou et à titre posthume à feu Blaise Abalo Kilizou. Cette cérémonie a également été l’occasion de projeter deux courts métrages togolais primés à la sélection nationale « Clap Ivoire 2020 », à savoir « Silence Brisé » d’une durée de 13 minutes de Jean Etonam Ahonto et « Vous » (8 mn) de Elisabeth Lémou.
Compte tenu de la pandémie de la COVID-19 qui sévi cette année, le comité d’organisation a préconisé que les projections se fassent exclusivement sur les écrans de télévisions. Pour ce faire, quatre chaînes de télévision, notamment la TVT, la TV2, la RTDS et New World TV ont été mobilisées pour accompagner l’évènement. Ainsi, la direction nationale de la cinématographie a négocié les droits d’auteurs d’une vingtaine de films togolais (fiction, documentaire, série et animation) à remettre à ces chaines pour diffusion durant la semaine du cinéma togolais.
Pour la direction nationale de la cinématographie, l’objectif poursuivi à cette quatrième édition est d’amener les télévisions à travailler avec les producteurs nationaux dans le but de les sensibiliser à diffuser très souvent les films de réalisateurs nationaux. Il s’agit d’amener les responsables des chaines de télévision à comprendre qu’ils ont intérêt à acheter les productions nationales pour la promotion du cinéma togolais.
Le ministre de la Culture et du Tourisme a révélé qu’en prélude au lancement de ladite journée, des activités ont été réalisées pour renforcer la compétence de quarante jeunes cinéastes togolais. « Il s’agit précisément d’un atelier à Kara et d’un autre à Atakpamé sur la scénarisation et l’analyse filmique et de deux autres ateliers à Lomé, l’un sur la production et l’autre sur la prise de sons », a précisé le ministre.
Le directeur national de la cinématographie, Koutom Essohanam a pour sa part rappelé que les activités de cette semaine du cinéma togolais seront possibles grâce au Fonds d’aide à la culture (FAC). « Il faut aussi rappelé qu’une enveloppe de 150.000.000F CFA a été mis à la disposition de la direction par les responsables du département. Ce fonds a permis, entre autres, de retenir sept projets de films fiction à l’issue d’un appel à projets, dont cinq courts et deux longs métrages et d’organiser une résidence de leur réécriture », a souligné M. Koutom.

Par ailleurs, a poursuivi le directeur national de la cinématographie, dans le cadre de cette semaine, l’ambassade de France au Togo a soutenu directement avec environ 105.609.077F CFA, cinq maisons de production et une association de promotion cinématographique à travers le Projet de formation dans le secteur de l’audiovisuel et des médias (PROFAMED). Il a saisi cette occasion pour témoigner sa reconnaissance à tous ses partenaires pour leur engagement et appui financier, en vue de la promotion et du développement du 7ème art au Togo.

Dans la même catégorie