MAP Bulletin de l’écologie de l’Afrique MAP Bulletin quotidien d’informations économiques africaines MAP Revue de la presse quotidienne internationale africaine (RPQI-Afrique) MAP Bank Of Africa lance sa nouvelle plateforme de crédit à la consommation « creditdaba.ma » AIP Un cadre RHDP de Man en lice pour une candidature d’indépendant aux législatives AIP La paix et la solidarité célébrées dans le canton Kafigué AIP Des motos pour les secrétaires de sections RHDP du canton Kafigué AIP L’érection du village de Dagba en sous-préfecture souhaitée AIP Aimée Zébéyoux réconcilie les populations autochtones et allogènes de Téhiri MAP Lancement de la 6eme Semaine du Programme de développement des infrastructures en Afrique (PIDA)

Centrafrique élections : Dix candidats demandent l’annulation des élections groupées du 27 décembre 2020


  8 Janvier      9        Politique (14240),

   

Bangui, 8 jan. (ACAP) – Dix candidats à l’élection présidentielle ont demandé mardi 5 janvier 2021 à Bangui, l’annulation pure et simple des résultats provisoires du scrutin et la reprise des élections groupées du 27 décembre 2020, a appris l’ACAP dans un communiqué de presse signé par lesdits candidats.

 

 

Les signataires du communiqué de presse ont considéré que les élections groupées du 27 décembre 2020 n’ont pas respecté les normes et standards internationaux universellement reconnus. L’acceptation des résultats de l’élection sur une partie du territoire laissant de côté plus de 2/3 de l’électorat, ne saurait conférer  la légitime au Président élu et constitue un grave recul de la démocratie dans notre pays.

Suivant le communiqué, après avoir mis en exergue les nombreuses irrégularités qui ont émaillé les scrutins du 27 décembre 2020, (proportions importantes de votes par dérogation, non remise des feuilles de résultats aux représentants des candidats, démarrages tardifs des opérations électorales, conservation des urnes par la MINUSCA en absence des représentants des candidats, implication des autorités administratives locales dans l’intimidation et achat des votes des électeurs, les fraudes massives etc).

Le communiqué de presse a noté que sur un total de 1.858.436 inscrits sur la liste électorale, seuls 695.019  ont pu voter, correspondant à un taux de participation de 37%, et non 73,31 % annoncé par l’ANE (Autorité nationale des élections). D’où presque 2/3 de l’électorat n’a pu exercer son droit de vote.

« L’échec du plan intégré de sécurisation du processus électoral du Gouvernement et de la MINUSCA, n’ayant pas permis non seulement aux candidats de battre campagne sur toute l’étendue du territoire, mais aussi de garantir les conditions de sécurité pour un bon déroulement des scrutins », ont souligné les signataires du communiqué de presse.

Les signataires dudit communiqué de presse sont : Anicet-Georges Doléguélé, Martin Ziguélé, Mahamat Kamoun, Augustin Agou, Crépin Béndéret-Mboli-Goumba, Alexandre-Ferdinand Nguendet, Abdou-Karim Meckassoua, Cathérine Samba-Panza née Souga, Nicolas Tiangaye et Désiré Nzanga-Bilal-Kolingba.

Dans la même catégorie