APS PÉNURIE D’EAU À LA CITÉ MALICK SY DE THIÈS, THIÈS : UN RAVITAILLEMENT PAR CITERNE ANNONCÉ AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Présidentielle 2020 : Des motos pour la campagne des jeunes du RHDP dans le Tonkpi AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Une opération « Abstention zéro » aux élections présidentielles lancée à Dimbokro AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Présidentielle 2020: Les équipes de campagne du RHDP de Tiassalé et de N’douci investies AGP Gabon: Les régies financières déclenchent une grève illimitée MAP « Ce que nous vivons », un ouvrage collectif de réflexion autour du Covid-19 MAP Le Burkina Faso réaffirme son soutien à l’initiative d’autonomie au Sahara MAP Sahara: la Jordanie réitère son soutien à l’initiative d’autonomie dans le cadre de l’intégrité territoriale du Maroc MAP La famille de la Résistance à Guelmim condamne les manœuvres des ennemies de l’intégrité territoriale MAP Dakhla-Oued Eddahab: Plus de 13.000 bénéficiaires de l’initiative royale  »un million de cartables »

CERN CENCO plaide pour la mise en place d’un mécanisme de gestion transparente de la redevance minière


  17 Septembre      8        Economie (10029),

   

Kinshasa, 17 septembre 2020 (ACP).- La Commission épiscopale des ressources naturelles (CERN CENCO) a plaidé pour la mise en place d’un mécanisme de gestion transparente de la redevance minière et le développement local du secteur minier artisanal, à l’ouverture, jeudi, de l’atelier de réflexion à ce sujet, tenu au centre interdiocésain à Kinshasa.

Ces assises de deux jours ont entre autres pour objectifs, d’identifier les décideurs capables d’influer sur les questions soulevées et les pistes de solutions proposées, d’analyser les recommandations des rapports d’études de Basket Fins, structure financière qui a produit des résultats probants au point de vue de développement communautaire.

Les participants à ces travaux vont aussi proposer des notes de plaidoyer, élaborer et transmettre les notes de plaidoyer aux décideurs et élaborer une déclaration conjointe des organisations de la société civile (OSC) thématique mine sur la mise en place d’un mécanisme de gestion transparente de la redevance minière à la manière de Basket Fund.

Le secrétaire exécutif de la CERN CENCO, Henry Muhiya a fixé, à cette occasion, le contexte de cet atelier de réflexion en rappelant que la commission épiscopale des Ressources naturelles a publié depuis août 2019, cinq rapports d’études parmi lesquels celle sur l’exploitation minière artisanale et la contribution au développement local.

Selon ce dernier, il ressort de l’analyse du modèle du fonds de développement communautaire au Nord et au Sud-Kivu que les contributions des opérateurs économiques ont facilité la réalisation de plusieurs infrastructures dans les ETD où sont extraits les minerais mais cette contribution a été supprimée.

« C’est la raison de l’atelier pour organiser une évaluation multipartite du modèle du Basket fund pour en tirer les bonnes pratiques qui peuvent servir à la gestion des fonds de développement dégagés par le code minier, en ressortir les éventuels détournements des fonds et à réfléchir sur la contribution de l’exploitation minière artisanale au développement local », a-t-il dit.

Parmi les minerais exploités en RDC, il y a quatre grandes catégories à savoir les minerais de la filière or, de la filière cassitérite, Wolframite, Colombo tantalite ou coltan, de la filière cuivre cobalt et alliés et les pierres précieuses comme le diamant et les pierres de couleur comme la tourmaline, la topaze et autres.ces ressources minières, martèlent les participants contribuent à attiser les conflits et les guerres de pillages appelées guerres de prédation.

Un des délégués de l’ITIE a lors des échanges proposé l’intégration de l’exploitation artisanale des minerais à l’ITIE pour atteindre l’objectif poursuivi.

Le secteur minier, dit un acteur de la Société civile constitue un terrain de grands enjeux que l’État congolais est obligé de comprendre et à appliquer le code minier contenant les lois et textes réglementaires clairs.

L’ASADHO. Le délégué du ministre des Mines souhaite des avis fondés sur l’exploitation artisanale de minerais au profit du développement local.

Le délégué du ministre national aux mines, le conseiller Machael Mwewa Mumba a justifié leur présence à l’atelier de réflexion sur la gestion de la redevance minière et le développement local dans le secteur minier artisanal pour écouter et recueillir les avis et réflexions devant aboutir au dialogue entre les organisations de la société civile et les administrateurs centraux aux seules fins d’envisager des pistes de solutions sur la problématique de redevance minière dans le secteur de mines en général et celui artisanal en particulier, cela au bénéfice des communautés riveraines et de l’Etat congolais en général.

Les structures de la Société civile telles qu’Acidh, Asadho, Centre carther, Cordaid Cenadep, des services étatiques sont : le cabinet du ministre des Mines, Cami, Saemape, Ctcpm, direction des mines Dpem et ITIE y ont pris part.

Dans la même catégorie