MAP L’intervention du Maroc à El Guergarat était nécessaire après l’épuisement des efforts diplomatiques (journaliste espagnol) MAP CHAN-Cameroun 2021 : Résultats des matches du mercredi 27 janvier MAP Pacte mondial sur les réfugiés : Participation marocaine à une consultation préparatoire de la Réunion de hauts fonctionnaires MAP CHAN (Cameroun-2021) : La sélection nationale affronte la Zambie en quarts de finale APS SALL PRÉOCCUPÉ PAR LE CONTRÔLE DE LA PROSPECTION GÉOLOGIQUE ET DES ACTIVITÉS D’EXPLOITATION MINIÈRE APS MACKY SALL APPELLE À DILIGENTER LA STRATÉGIE DE DÉVELOPPEMENT DE L’INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE ANGOP COVID-19: ANGOLA RECUPERA 214 PACIENTES E REGISTA 27 NOVOS CASOS AIP Côte d ‘Ivoire-AIP/ Un taux de 28% de décaissement des fonds du PAGEF à mi-parcours de sa mise en œuvre AIP Côte d’Ivoire – AIP/ L’université de Korhogo forme des greffeurs d’arbres à karité AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Les risques naturels rendant la commune de Grand-Lahou et les villages côtiers vulnérables bientôt pris en charge

« Chacun des béninois peut être riche de son travail et non de l’argent de nous tous » dixit Patrice Talon


  25 Novembre      18        Société (27884),

   

Porto-Novo, 25 nov. (ABP) – A la faveur de son périple de reddition de comptes avec les populations du département du Couffo, le chef de l’Etat, Patrice Talon, a déclaré mardi à Aplahoué que tout le monde peut être riche de son travail et non de l’argent volé.

A Aplahoué, chef-lieu du département où la délégation présidentielle est reçue dans l’amphithéâtre du centre universitaire de la localité mais rattaché aujourd’hui à celui d’Adjarra suite aux réformes, le président de la République a dit à l’assistance venue l’écouter que chacun des béninois peut être riche de son travail. « Chacun de nous peut être riche de son travail et non de l’argent de nous tous que certains volent pour faire circuler », a-t-il lâché.

Pour le chef de l’Etat, le ministre voire le député gagne toujours son salaire mais le paysan, souligne-t-il, « est riche de ce qu’il produit ». Selon Patrice Talon, quand le paysan fait un hectare, deux hectares de cultures maraîchères, il est riche davantage de même que les artisans qui font preuve de savoir- faire.

Les salaires sont toujours payés mais en réalité la peine actuelle des populations fait-il savoir, « est qu’on a mis fin aux mauvaises pratiques. Les poches qui prenaient ce qui ne leur appartenait pas ont été cousues », a-t-il renchéri. Le président a ajouté que ce sont les petits impôts que chacun paie qui construisent le Bénin.

Le périple du chef de l’Etat s’est poursuivi mardi dans le département du Couffo où il s’est rendu après Aplahoué dans la matinée dans celles de Djakotomey et de Dogbo dans l’après-midi.

Dans la même catégorie