GNA Government addressing all outstanding border issues with neighboring countries- President GNA Peace Fund launched to support the National Peace Council ANP Décès à l’hôpital de référence de Niamey du PDG de la Nigérienne de l’automobile AGP Koubia-CIVID-19 : Lancement de la compagne de vaccination accélérée contre le covid-19 GNA Ministry of Finance publishes sustainable financing framework GNA Strengthening health security will help Ghana achieve Universal Health Coverage GNA AU signs MOU with Africa Leadership Foundation GNA NCCI to hold Africa Private Sector Summit Series two in Accra INFORPRESS Presidential elections on Sunday will be followed by 140 international observers – CNE INFORPRESS President of the Republic classifies Armenio Vieira as “example” and “source of inspiration” to look for “new things”

CHANGEMENT CLIMATIQUE : AMINATA MBENGUE NDIAYE MISE SUR LES ÉLUS LOCAUX


  16 Septembre      29        Environnement/Eaux/Forêts (3349),

   

Léona (Louga), 16 sept(APS) – La présidente du Haut Conseil des collectivités territoriales (HCCT), Aminata Mbengue Ndiaye, a dit considérer les élus locaux comme des acteurs incontournables de la lutte contre le changement.

« La gravité du changement climatique durant ces dernières décennies fait que les élus locaux s’imposent comme des acteurs incontournables de la lutte contre ce fléau », a-t-elle dit, jeudi, à Léona, dana la région de Louga (nord).

« Il revient d’appuyer les Collectivités territoriales à initier des mécanismes d’urgence articulés autour de la prévention de la gestion des risques, mais aussi de faire valoir davantage leurs compétences dans les questions du climat », a-t-elle indiqué lors d’une campagne de reboisement.

Ladite campagne s’est déroulée sur un site de 50 hectares octroyé par la mairie de Leona au Haut Conseil des collectivités territoriales.

Il porte le nom de Chérif Habib Aïdara, le défunt président de la commission de l’environnement, des ressources naturelles et des industries extractives du HCCT.

Cette institution a lancé une initiative baptisée « Bois du HCCT », consistant à reboiser des périmètres dans plusieurs régions du pays.

« Le défi de la territorialisation des politiques publiques environnementales doit aller de pair avec celui de la [capacité] des collectivités territoriales à assumer leurs responsabilités par la maîtrise des problèmes environnementaux, sociaux et économiques », a souligné Aminata Mbengue Ndiaye.

Elle a insisté sur la nécessité pour « les politiques urbaines d’accorder [de l’importance] à la lutte contre le changement climatique », parce que « c’est dans les villes et les autres territoires densément habités que l’on dénombre plus d’émissions de gaz à effet de serre ».

« La région Louga est un grand foyer d’immigration, où les populations sont confrontées à des problèmes liés à l’environnement, à l’eau, aux ressources végétales, à l’écosystème urbain, à la qualité de l’air, aux sols », a souligné le secrétaire général du ministère de l’Environnement, Amadou Lamine Guissé.

Saluant l’initiative « Bois du HCCT », il a rappelé que l’Etat du Sénégal s’est engagé depuis plusieurs décennies à reconstituer son couvert végétal.

Pour y arriver, a-t-il dit, les autorités misent sur la réduction de la pression humaine sur les ressources forestières, la conservation et la valorisation de la diversité biologique, la lutte contre les feux de brousse, etc.

Dans la même catégorie