GNA NPP delayed Bolga-Bawku-Pulimakom road construction GNA Ghana to host 2021 West Africa Conference on CelebrateLAB GNA Aburihene confers ‘maawerehene’ title on President Akufo-Addo GNA Dr Kingsley Nyarko donates street lights to Kwadaso Municipal Assembly AGP Tournoi UFOA U20 : La Guinée domine la Mauritanie (1-0). AGP Nzérékoré/Insécurité : Cinq bandits présentés aux autorités préfectorales AGP Nzérékoré/Covid-19 : 21 enseignants formés en technique de communication et d’engagement communautaire AGP Guinée/Santé : La prévalence nationale des MGF est de 95% selon l’enquête démographique de Santé Publique de 2018 AGP Guinée/Covid19 : ‘’Des Covid-héros’’ récompensés  par l’Agence More & More APS GESTION DES DÉCHETS : UNE CAMPAGNE POUR UN CHANGEMENT DE COMPORTEMENT LANCÉ À TIVAOUANE

CICES : LE NOUVEAU DIRECTEUR LISTE SES PRIORITÉS


  17 Novembre      3        Société (25115),

   

Dakar, 17 nov (APS) – Le directeur du Centre international du commerce extérieur du Sénégal, Salihou Keita, a listé mardi à Dakar les défis à relever afin de faire du CICES un centre international des affaires, de la culture et des loisirs.

’’Nous avons trois défis à relever, à savoir le défi financier, institutionnel et organisationnel pour atteindre l’objectif principal que nous nous sommes fixés qui est de faire du CICES un véritable Centre international des affaires, de la culture et des loisirs’’, a-t-il déclaré, lors d’une conférence de presse.

Il avait invité les journalistes pour procéder à une présentation de l’état des lieux de la structure et décliner sa feuille de route pour le repositionnement stratégique du CICES dans l’échiquier de l’événementiel économique et culturel national et international dans un contexte marqué par la pandémie de la Covid-19.

Trois mois après sa prise de fonction, M Salihou Keita s’est rendu compte que ’’le CICES avait besoin d’un soutien financier pour prendre son envol car à l’heure où nous sommes il suffit juste d’avoir le courage pour dire que le CICES est pauvre’’.

Il a souligné que l’état de vétusté des infrastructures, les problèmes sécuritaires, et l’occupation peu rationnelle de l’espace, de même qu’une situation peu favorable sur le plan de la salubrité avaient amené à une mobilisation de partenaires stratégiques notamment l’Unité de coordination de la gestion des déchets solides (UCG).

Dans cet esprit, il a décliné sa feuille de route qui porte principalement sur ’’la réhabilitation des infrastructures et la modernisation du CICES, l’organisation des salons orientés sur les secteurs prioritaires du PSE et l’organisation de foires dans les pôles régionaux ainsi que la diversification de l’offre de service’’.

’’La mise en œuvre de ces différents axes stratégiques nous amènera certainement à réaliser notre vision pour le CICES (…)’’, a-t-il assuré.

Dans la même catégorie