ACP Les défis sécuritaires dans l’Est du pays au menu des échanges au gouvernorat du Nord-Kivu ACP L’ONU soutient une approche holistique pour la sécurisation de la région des Grands lacs APS KAFFRINE : DU RIZ D’UNE VALEUR DE 20 MILLIONS DE FRANCS OFFERTS À 2.716 MÉNAGES APS KAOLACK : LA SDES AMBITIONNE DE CRÉER UNE UNITÉ INDUSTRIELLE GNA President inspects projects for economic growth GNA John Mahama resumes Bono Regional tour GNA GRNMA supports members in Upper East Region GNA Queens Senior High School gets ultra-Modern science laboratory GNA Registrar-General opens Bono Regional Office GNA Asante Juaben gets food bank

Clôture à Casablanca de la 3e édition du programme d’été pour les pensionnaires mineurs


  10 Septembre      5        Société (23161),

   

Casablanca, 10/09/2020 (MAP) – La 3e édition du programme d’été pour les pensionnaires mineurs, organisée du 16 juillet au 10 septembre par la Délégation générale à l’administration pénitentiaire et à la réinsertion (DGAPR), s’est clôturée jeudi au Centre de réforme et de rééducation de Ain Sebaa.

Cette édition, qui s’est tenue sous le signe « Engagement, prévention et créativité » s’inscrit dans le cadre de l’intérêt qu’accorde la Délégation aux pensionnaires mineurs dans ses programmes de qualification visant à améliorer leur comportement et mettre à leur disposition les compétences de soutien qui leur assureront une meilleure intégration après leur libération, et ce au regard du succès qu’a connu ce programme depuis son lancement en 2018 et l’interaction positive avec ses activités lors des éditions précédentes.

A cette occasion, le directeur du Centre de réforme et de rééducation de Ain Sebaa, Mohcine Arfoune a indiqué que l’établissement récolte le fruit des efforts consentis par les pensionnaires malgré la conjoncture exceptionnelle liée au Covid-19.

Il a également salué la contribution des cadres de la DGAPR à cette manifestation qui évolue d’année en année conformément à la stratégie et aux objectifs tracés par la Délégation, ajoutant que les pensionnaires ont bénéficié de plusieurs programmes qualifiants liés notamment à la musique, la peinture et d’autres formes culturelles, outre les campagnes de sensibilisation proposées par les cadres de la délégation.

M. Arfoune a également fait savoir que cette édition a connu une forte participation de la part des pensionnaires qui ont fait preuve d’une adhésion sérieuse et active à tous les programmes mis en place, soulignant que les pensionnaires et les cadres ont respecté les règles d’hygiène et de sécurité sanitaire.

La cérémonie de clôture, qui a été animée par les pensionnaires, a été caractérisée par la remise d’attestations aux encadrants et aux pensionnaires qui se sont distingués par la qualité de leur savoir-faire.

Consciente de l’importance de ce programme et de la nécessité de sa continuité, en étant une occasion pour atténuer les effets de l’état d’urgence sanitaire sur la santé mentale des détenus mineurs, surtout après l’arrêt temporaire des différentes activités qualificatives, éducatives et collectives, la DGAPR a décidé de consolider les mesures de prévention en prenant un ensemble de dispositions conformément aux exigences de sécurité et de prévention édictées par la conjoncture exceptionnelle de la Covid-19 au Maroc.

Parmi ces mesures figurent l’élargissement de la base des institutions qui abritent les activités de cette édition, en augmentant le nombre de 8 à 29 établissements pénitentiaires afin d’éviter le déplacement des détenus mineurs et la limitation de la plupart des activités aux quartiers et aux chambres, et exceptionnellement dans les espaces ouverts, dans le respect strict de la distanciation physique.

Il s’agit également d’encadrer les détenus mineurs pendant cette édition uniquement par les cadres de la DGAPR et de prendre les mesures préventives en désinfectant les salles et les espaces dédiés à cet effet, ainsi que les établissements de santé, et en fournissant tous les moyens de protection, notamment les masques, les gels et en les mettant à la disposition des détenus mineurs et du reste des encadrants.

L’accent a également été mis sur la nécessité de se laver et de désinfecter les mains tout en fournissant des thermomètres pour mesurer la température des détenus et des différents intervenants.

Dans ce cadre, la DGAPR a invité les détenus mineurs et les différents cadres à respecter les règles d’hygiène et de sécurité sanitaire, tout en soulignant l’importance d’adhérer aux mesures de prévention avec sérieux et responsabilité, lors de toutes les étapes de ce programme, pour assurer la sécurité de tout le monde.

Dans la même catégorie