ANP Niamey : Fin des travaux de la 2ème réunion de zone du système d’assurance Carte Brune de la CEDEAO APS LE PHARMACIEN APPELÉ AU RESPECT DE LA DÉONTOLOGIE APS LES CONDITIONS MÉTÉO STABLES SUR LA QUASI-TOTALITÉ DU PAYS LES PROCHAINES 24 H (ANACIM) APS SÉDHIOU : LES POPULATIONS DE SAMÉKANTA EXPOSENT LEUR MANQUE D’INFRASTRUCTURES DE BASE APS L’AUTOROUTE ILA TOUBA SERA REBOISÉ DANS DEUX MOIS (MINISTRE) APS TAMBACOUNDA : DEUX MILLIONS DE PLANTS SERONT PRODUITS POUR LUTTER CONTRE LA DÉFORESTATION (EAUX ET FORÊTS) APS LE DG DE L’ARTP A VISITÉ DES ENTREPRISES SPÉCIALISÉES DANS LE NUMÉRIQUE APS ABDOU KARIM SALL APPELLE À FAIRE DE LA GRANDE MURAILLE VERTE UNE NICHE D’OPPORTUNITÉS SOCIOÉCONOMIQUES GNA Commonwealth Games: Ghana’s men’s quartet disqualification due to technical error – GAA GNA Commonwealth Games: Ghana’s men’s quartet disqualified for flouting rules

Clôture de la première session ordinaire au titre de l’année 2022 de l’Assemblée Nationale


  2 Juillet      27        Politique (20641), Société (39300),

   

Niamey, 02 Juil (ANP) – Le Président de l’Assemblée Nationale M. Seini Oumarou a présidé ce samedi 2 juillet 2022 la cérémonie de clôture de la première session ordinaire au titre de l’année 2022 dite session des lois de l’Assemblée Nationale.

Le Président du Parlement a dans son discours de clôture, dressé un bilan législatif sommaire de cette session.

Selon M. Seini Oumarou, « s’il faut en faire un rapide bilan, je dirai que cette session a atteint tous les objectifs que nous lui avions assignés à son ouverture ».

Sur le plan législatif, notamment, l’essentiel des textes prévus ont été adoptés après des débats aussi animés qu’empreints de responsabilité et de courtoisie entre tous les membres de notre institution.

Ainsi, a-t-il ajouté « en plus d’une vingtaine de projets de ratification, d’importantes lois structurantes ont été adoptées. Il s’agit notamment de la loi sur l’exercice de l’activité d’affacturage, de la loi relative au statut autonome du personnel Enseignants-Chercheurs des Universités du Niger, de la loi sur la cybercriminalité, de la loi modifiant le statut du chef de file de l’opposition, de la loi relative aux droits et devoirs des défenseurs des droits de l’homme, de la loi minière, de la loi déterminant les principes fondamentaux de la santé et de l’hygiène publique, sans oublier les lois prorogeant l’état d’urgence ».

S’agissant de ces dernières, comme par le passé, les députés les ont adoptées en toute responsabilité, cependant, ‘’ils sont de plus en plus nombreux à demander instamment qu’une évaluation objective de leur mise en œuvre soit effectuée car, bien souvent, certaines des mesures qu’elles comportent présentent d’importants effets pervers pour les populations concernées’’.

Il a également saisi l’occasion pour rendre un hommage mérité à l’ensemble des députés pour le sérieux dont ils ont fait montre lors de l’examen de tous les textes concernés, en commission comme en plénière. ‘’Je me dois également de les remercier pour leurs votes toujours responsables et dépassionnés’’ a indiqué le Président de l’Assemblée Nationale.

« A cet égard, je voudrais aussi faire une mention spéciale aux présidents des groupes parlementaires dont les explications de vote m’ont toujours paru n’avoir d’autres motivations que l’intérêt supérieur de notre pays », a-t-il ajouté.

Pour le Président de l’Assemblée Nationale, « en matière de contrôle de l’action gouvernementale, les députés ont utilement usé des prérogatives offertes par le règlement intérieur. Ainsi, des questions d’actualité ont été régulièrement adressées à certains membres du Gouvernement pendant que cinq d’entre eux faisaient l’objet d’interpellation ».

« Ainsi, donc on peut affirmer que nous sommes entrés de plain-pied dans la présente législature car, toutes les thématiques des interpellations couvraient des secteurs éminemment importants pour la vie de notre pays », s’est réjoui le Président du Parlement.

La première de ces thématiques fut celle se rapportant à la vie chère ; elle était tout à fait pertinente au sortir de la période de forte consommation qu’était le ramadan et dans un contexte de soudure précoce.

Par ailleurs, pour prévenir l’inflation des prix à la consommation urbaine, les députés souhaitent vivement que le Gouvernement travaille à maintenir à leurs niveaux actuels les prix du gaz et des autres hydrocarbures.

En un mot, Monsieur le Premier Ministre, de ce débat, ‘’je tire la conclusion qu’il est impératif que des solutions structurelles soient définies pour prévenir le cycle saisonnier de la flambée des prix des produits de première nécessité, prix qui entrainent tous les autres. Je reconnais qu’il s’agit là d’un immense défi impliquant la réorganisation de l’ensemble de notre économie’’.

Aussi, le bilan de la session serait incomplet s’il ne mentionnait le Débat d’Orientation Budgétaire (DOB) et les journées parlementaires d’information.

Le Débat d’Orientation Budgétaire, comme de coutume, a permis aux députés de mieux préparer la prochaine session budgétaire grâce notamment au large panorama de la situation économique actuelle du pays qui leur a été présenté.

« Notre session prend fin dans un contexte marqué par des évènements aussi importants les uns que les autres, au plan interne comme sur la scène internationale », note Seini Oumarou.

Dans cette optique, ‘’nous continuons encore et toujours à placer notre confiance aux FDS dont le permanent sacrifice nous permet de rester maître chez-nous’’.

A cet égard, encore une fois, la Représentation nationale encourage le Président de la République Mohamed Bazoum ‘’pour son engagement sans faille à équiper ces Forces de Défense et de Sécurité d’un matériel de pointe adapté à la guerre asymétrique que nous mène la terreur aveugle’’.

‘’Je me dois également de remercier tous ceux qui ont permis à la présente session d’atteindre ses objectifs. Il s’agit d’abord des membres du Gouvernement qui ont sacrifié au rituel républicain de participation à nos débats, ensuite de la presse qui relaye ces débats avec professionnalisme et surtout des fonctionnaires parlementaires dont je salue le dévouement et l’efficacité’’ a déclaré le Président de l’Assemblée Nationale.

Il a par ailleurs souhaité un Hadj Mabrour à tous les compatriotes, ‘’que le Tout puissant a appelés aux Lieux Saints cette année avant de demander à chacun d’entre eux d’avoir une pensée pieuse pour notre cher pays en priant pour la paix et la quiétude sociale’’.‘’Pour autant, nous aurions souhaité une meilleure préparation de ce Hadj 2022 par les services compétents’’ a-t-il rappelé.

De ce fait, pour les futurs Hadj, la Représentation nationale recommande au Gouvernement que de meilleures dispositions soient prises dans les délais, surtout en ce qui concerne le transport et les questions consulaires.

Le Président de l’Assemblée Nationale a enfin souhaité un hivernage fécond et la paix des esprits afin que grâce à leur résilience habituelle nous venions à bout de tous les défis actuels.

Cette cérémonie de clôture s’est déroulée en présence du Premier Ministre, des Présidents des Institutions de la République, des membres du Gouvernement, des Ambassadeurs et Représentants des Organisations internationales, du gouverneur de la Région de Niamey, du Député-maire de ville de Niamey, des responsable des Forces de Défense et Sécurité, des chef traditionnels et religieux et plusieurs autres invités.

Dans la même catégorie