ACP La RDC à la conférence de l’organisation mondiale de l’économie verte au Caire ACP Arrivée à Kinshasa du Sous-secrétaire d’Etat adjoint des USA au Droits de l’homme ACP Un programme présidentiel accéléré de lutte contre la pauvreté et la réduction des inégalités en RDC GNA JobHouse Recruitment Agency celebrates three years partnership with Uber Ghana GNA Do not pride yourselves in the overall WASSCE passes GNA AOMC assures consumers of quality service delivery AIP Côte d’Ivoire/ Secteur des mines : Bientôt la création de cinq nouveaux chantiers écoles à l’intérieur du pays (Ministre) AIP Côte d’Ivoire/ Le centre céramique de Katiola sensibilise sur les opportunités d’emplois pour la jeunesse AIP Côte d’Ivoire/ Le COSIM change de dénomination APS CAN 2019 : « LES ATTAQUANTS SERONT LES MEILLEURS ALLIÉS DES GARDIENS DE BUT » (CHEIKH SECK)

Clôture de la Semaine Africaine du Climat : les décideurs africains mettent en lumière les opportunités des plans nationaux


  23 Mars      23        Environnement/Eaux/Forêts (4202), Politique (23336),

   

CCNUCC, 23 mars (AGP)-Les travaux de la Semaine africaine du climat ont été officiellement clôturés vendredi, 22 mars 2019 dans le Centre de Conférences International d’Accra sous la présidence de l’ambassadeur Luis Alfonso de Alba, l’envoyé spécial du Secrétaire général de l’ONU.
Durant cinq jours, les experts du monde de l’environnement ont focalisé les discussions sur trois thématiques à savoir : Ville et Actions Locale, Transition Energétiques et les Solutions basées sur la Nature, qui correspondent directement aux engagements de la Convention Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (CCNUCC).
Lors de la réunion de synthèse, intitulée «Passe d’Accra au Sommet de l’action sur le climat des Nations Unies» les orateurs ont présenté à l’envoyé spécial, l’étude du rapport de 2018, dans lequel beaucoup de signes de progrès ont été signalés dans l’état du marché des obligations et du changement climatique au cours de l’année, « environ 1 450 milliards d’obligations vertes et liées au climat ont été seulement émises en 2018. »
Pourtant, lors de la cérémonie inaugurale du Sommet Régional One Planet la semaine dernière à Nairobi, la Banque Africaine de Développement (BAD) a engagé au moins 25 milliards USD dans le financement climatique. Mais aussi et surtout elle est prête à allouer 40% de ses approbations annuelles au financement climatique à l’horizon 2020.
Ces différents financements permettront à la BAD de doubler ses engagements en matière de financement climat pour la période 2020-2025.
Dans son allocution l’ambassadeur Luis Alfonso de Alba’ envoyé spécial du Secrétaire général a rappelé aux délégués participant à la réunion que le Sommet de septembre devait produire non pas une déclaration, mais une liste d’actions concrètes.
«L’engagement du Secrétaire Général doit suivre de toute urgence les acteurs qui ont pris des engagements lors du Sommet sur les progrès et la mise en œuvre de ces engagements. Nous nous sommes penchés sur cette réunion ici à Accra pour identifier des actions pertinentes dans toute la région, telles que celles sur la résilience et l’adaptation. »
Il faut noter que l’Ambassadeur Luis Alfonso de Alba serra présent lors de la réunion de septembre de cette année à New York.

Dans la même catégorie