MAP L’adoption d’une position africaine unie en matière de migration, renforcera le plaidoyer du continent devant les instances internationales (Mme Bouayach) APS UN MÉMORANDUM DE COOPÉRATION POUR PROMOUVOIR LA TOLÉRANCE ET LA PAIX APS HAUSSE DE 0, 3 % DU COÛT DE CONSTRUCTION DES LOGEMENTS NEUFS (ANSD)  NAN Recruitment: Complaints from applicants resolved, says customs spokesperson NAN FG inaugurates 11 strategic documents on reproductive health services APS CAN 2019 ET 2021: LA RTS DÉTENTRICE EXCLUSIVE DES DROITS DE RETRANSMISSION, LA PORTE CEPENDANT OUVERTE À D’AUTRES (DG UAR) APS L’UAR VEUT MAINTENIR LES DROITS DE RETRANSMISSION DES CAN 2019 ET 2021 « À UN NIVEAU ABORDABLE » (DG) APS COUR DES COMPTES : SEPT NOUVEAUX MAGISTRATS INSTALLÉS MAP Ouganda : 150 millions USD de la Banque mondiale pour un plan d’aide aux réfugiés MAP Ouganda: assignation à résidence du chanteur et opposant Bobi Wine

Clôture du Programme National de la Réintégration Socioéconomique (PNRSE)


  26 Mars      14        Economie (23353),

   

Conakry, 25 mars (AGP) – Le ministère de l’Enseignement Technique de la Formation Professionnelle, de l’Emploi et du Travail (METFPET) en collaboration avec l’Agence Guinéenne de la Promotion de l’Emploi (AGUIPE), a procédé lundi 25 mars 2019, à la clôture du Programme National de la Réintégration Socioéconomique (PNRSE), lancé en 2014.

L’objectif global dudit programme, financé par l’Union Européenne était de contribuer à la stabilisation du pays dans sa marche vers la consolidation de l’Etat de droit, la bonne gouvernance, la promotion des principes démocratiques et de protection des droits humains.

Le Programme d’Appuis à la Réforme du Système de Sécurité (PARSS), une des parties intégrantes du PNRSE a été mis en œuvre à travers un mécanisme de réintégration socioéconomique durable des populations vulnérables dont les jeunes ayant appris le métier des armes.

Au cours de cette cérémonie, le chargé du programme à la section gouvernance de la délégation de l’Union Européenne (UE) en République de Guinée, M. Raymond Lataste, a indiqué que ce projet a démarré en janvier 2014 grâce un appui financier de l’UE, à hauteur de plus de 70 milliards de francs guinéens cogéré par la délégation de l’UE et le Service National de l’Ordonnateur du FED (SNOFED).

« Ce projet s’inscrivait dans le cadre de la Réforme du Secteur de Sécurité RSS, qui a été une des principales priorités du président Alpha Condé après son élection en 2010 et que l’Union Européenne accompagne depuis son lancement. L’idée du projet était de réintégrer dans la société des individus qui avaient appris ou pratiqué un métier militaire sans être recruté au sein des forces de défense et de sécurité du pays » a rappelé Raymond Lataste.

Le ministre de l’Enseignement Technique, de la Formation Professionnelle (METFPET), M. Lansana Komara, s’est réjoui de l’aboutissement heureux de ce projet car dit-il, les plus part des projets s’arrêtent en cours de chemin.

« Je parle d’aboutissement heureux, parce que ce projet a permis à la création d’emploi, la formation des groupements dans les préfectures comme Kissidougou et dans beaucoup d’autres communes, comme Ratoma et Matoto.

Cela a permis de créer de l’emploi contribuant ainsi à l’apaisement du climat social.

Et il faut noter que ce programme va en droite ligne avec le Plan National de Développement Economique et Social (PNDES), mais aussi avec les objectifs du président de la République, Pr. Alpha Condé, dans le cadre de l’autonomisation des jeunes et des femmes », a conclu M. Komara.

A noter que près de 2000 personnes ont pu bénéficier d’un accompagnement financier dans le cadre du PNRSE et 91 groupements ont été constitués à Conakry et dans la préfecture de Kissidougou

Dans la même catégorie