APS PLUS DE 3.000 PERSONNES VACCINÉES DANS LA RÉGION DE THIÈS APS SÉDHIOU : DES VIVRES ET DES PRODUITS HYGIÉNIQUES POUR PLUS DE 300 TALIBÉS APS VINGT-CINQ VILLAGES DE SANDIARA ACCÈDENT À L’EAU POTABLE MAP CAN 2021-U20 (demi-finale): L’Ouganda bat la Tunisie par 4-1 et se qualifie pour la finale AIP Côte d’Ivoire-AIP/ L’OSEFF organise une séance de dépistage des cancers du sein et du col de l’utérus AIP Côte d’Ivoire-AIP/Quinze cas de Covid-19 enregistrés depuis janvier dans l’Indénié-Djuablin AIP Communiqué du Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique « Point de la situation de la COVID-19 au 1er/03/2021 » AIP Côte d’Ivoire-AIP/ La Confédération des professionnels de la filière bovine s’installe à Séguéla AIP Côte d’Ivoire – AIP/ Législatives 2021 : la chefferie traditionnelle de Séguéla et la CNDHCI pour un scrutin apaisé AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le projet de déploiement de la SOTRA à Bouaké effectif à la prochaine rentrée scolaire

COMMERCIALISATION ARACHIDIÈRE : MODOU DIAGNE FADA ANNONCE DES RÉFORMES POUR 2022


  21 Janvier      18        Economie (11210),

   

Diourbel, 21 jan (APS) – La Société nationale de commercialisation des oléagineux du Sénégal (SONACOS) va entamer des réformes l’année prochaine afin de pouvoir se repositionner dans la commercialisation de l’arachide et faire fonctionner l’industrie locale, a déclaré jeudi son directeur général, Modou Diagne Fada.

« C’est la présence des étrangers dans le marché de l’arachide qui nous oblige à nous réformer, à aller comme eux sur le terrain, à acheter bord-champs et peut-être à mieux encadrer leur présence dans le marché », a-t-il dit.

M. Diagne effectuait une visite à l’usine de la SONACOS à Diourbel, dans le cadre d’une tournée d’évaluation de la campagne de commercialisation de l’arachide.

La SONACOS « n’est pas contre la présence des étrangers dans la commercialisation de l’arachide. Ils ont leur place surtout quand nous atteignons des productions record », a assuré son DG.

Selon lui, la SONACOS est en mesure de fournir des graines aux étrangers mais tout cela doit être organisé.

« La SONACOS est une société nationale, nous sommes en mesure de fournir à la République Populaire de Chine ce dont elle a besoin en matière de graines d’arachide. Donc, c’est mieux de faire travailler la SONACOS avec les opérateurs étrangers que de les laisser avec les paysans ou avec d’autres intermédiaires », a-t-il indiqué.

A en croire Modou Diagne Fada, une réflexion est en cours avec les pouvoirs publics pour trouver la meilleure formule au bénéfice de tous les acteurs du secteur.

« La situation est en train de se redresser, c’est dans ce sens que l’usine de Diourbel a collecté après moins de deux mois de campagne, 6541 tonnes, contrairement à la précédente campagne où elle n’avait réceptionné que 4500 tonnes », a-t-il relevé.

Dans la même catégorie