APS FATICK : LE PRÉSIDENT DE LA CEDA DÉCÈDE D’UN MALAISE LORS DE LA FINALE DE LA CAN APS MONDIAL U19 : UN BILAN POSITIF MALGRÉ LA 15ÈME PLACE DES LIONCEAUX (ENTRAINEUR) APS UEMOA : L’ACTIVITÉ DANS LES BTP S’EST DÉGRADÉE EN AVRIL (PUBLICATION BCEAO) MAP Guelmim: Début de la 9ème édition du Festival de la semaine du dromadaire MAP Côte d’Ivoire : 26,3 M€ alloués à la gratuité des soins MAP Mercato : l’Ivoirien Jean-Michaël Seri prêté à Galatasaray GNA Three billion cedis road infrastructure projects to start nationwide GNA Group to check misuse of drugs in Sabon Zongo formed APS MACKY SALL ANNONCE LE VERSEMENT D’UNE PRIME DE 20 MILLIONS AUX LIONS APS MACKY SALL : « TRAVAILLONS POUR REMPORTER LA CAN DANS 2 ANS »

Commercialisation du bois : des experts nationaux réfléchissent sur la création d’un marché intra-africain


Abidjan, 31 juil 2015 (AIP)-Une cinquantaine d’experts nationaux issus des secteurs privés et publics de tous les domaines d’activité liés à l’exploitation du bois et du commerce national et international ont participé à un séminaire de deux jours, ouvert jeudi, à  Abidjan, dans la perspective de la création d’un marché intra-africain.
Selon une note d’information du ministère des Eaux et forêts parvenue à l’AIP vendredi, cet atelier national a été organisé par l’Organisation internationale des bois tropicaux (OIBT) avec le soutien financier du gouvernement japonais et  a porté sur le développement du commerce des bois tropicaux et produits dérivés en vue  de leur valorisation industrielle dans un cadre intra-africain.
L’objectif principal était de permettre à l’industrie africaine du bois de « booster sa compétitivité et de réduire ses importations vers les marchés européens souvent  à des coûts très onéreux qui avoisinent un peu plus de 4 milliards de dollars par an », a précisé le point focal OIBT Côte d’ivoire, le Lieutenant Adingra Marie Chantal, à l’ouverture des travaux.
Pour le directeur de cabinet du ministère de tutelle, Le Colonel Soro Doplé, les attentes de la Côte d’Ivoire pour le développement d’un commerce intra-africain sont énormes. Il a donc souhaité des débats fructueux en vue de proposer des solutions qui entravent l’expansion de la transformation industrielle plus poussée des bois en produits à valeur ajoutée afin de développer un commerce entre pays africains .
Cet atelier abrité par la Côte d’ivoire fait partie d’un ensemble de trois pays africains sélectionnés que sont le Cameroun et le Congo-Brazzaville, afin de mener la réflexion pour la création d’un marché intra africain du bois, souligne le document.
fmo/akn/tm

 

Dans la même catégorie