ANP La réunion des ministres sous le thème ‘’La politique budgétaire, le commerce et le secteur privé à l’ère du numérique: Une stratégie pour l’Afrique’’ ANP Niger: 21ème mission médicale chinoise à l’Hôpital Général de Référence de Niamey ANP Le Président Issoufou procède à l’inauguration de la nouvelle cimenterie de Malbaza AIB Burkina/Kundé d’or 2019: Floby, Maï Lingani et Nabalum, nominés MAP Mozambique: le bilan du cyclone Idai augmente à 217 morts (ministre) AIB Burkina/ Putsch 2015 : Des avocats de la défense protestent en vain contre la diffusion d’éléments sonores AIB La Chine offre à nouveau des bourses d’étude d’une valeur de 4,8 millions de FCFA APS SOULEYMANE BACHIR DIAGNE : « L’ÉCOLE AFRICAINE DOIT ÊTRE UN ESPACE PLURILINGUE’’ APS « FEMME LIONNE » : LE CHOIX DU PROFESSEUR ANDRÉE-MARIE DIAGNE EXPLIQUÉ PAR LA RÉALISATRICE MAP L’adhésion de l’Ethiopie à la Zone de libre-échange continentale africaine approuvée par le Parlement

Communication responsable sur les réseaux sociaux en Guinée : l’AJIG sensibilise les jeunes communicants des partis politiques


   

Conakry, 07 mai (AGP)- L’Association des Jeunes Intellectuels de Guinée (AJIG) a animé, samedi, 05 mai 2018, une campagne de sensibilisation à la Blue zone de Kaloum, à Conakry, sur la bonne communication sur les réseaux sociaux, à l’intention des jeunes communicants des partis politiques en République de Guinée, rapporte l’AGP.

La présidente de l’AJIG, consultante en Communication et en Gestion des Ressources Humaines, Elisa Koïvogui a fait savoir, que l’objectif de cette campagne est de vulgariser les textes de lois qui régissent le Cyber espace en Guinée. «Parce qu’aujourd’hui, il y a plein de délit commis sur les réseaux sociaux. Et il y a des poursuites qui sont en cours», a-t-elle expliqué.

Elle a souligné : «En tant qu’association citoyenne, on s’est dit que l’internaute guinéen n’est pas informé s’il y avait des textes qui régissent le Cyber espace. C’est pourquoi, on s’est dit qu’on ne peut pas rester les bras croisés.

Depuis deux (02) mois, on a initié des séries de conférences avec les collégiens et les lyciens, ainsi que des campagnes de sensibilisation des jeunes communicants, parce que ce sont les principaux concernés».

Pour sa part, Fodé Barry, communicant à l’UFR a indiqué : «Comme les communicants de l’Union des Forces Républicaines (UFR), présents à cette rencontre, ont chacun une base, nous ferons la restitution à nos bases par rapport à ce qu’on a appris ici. Cela va nous permettre de garder le cap de communicant responsable qu’on a toujours gardé à l’UFR».

Selon les organisateurs, quarante (40) assises sont prévues dans cette campagne de sensibilisations des jeunes. Mais qu’aujourd’hui, trois cent soixante (360) personnes sont, de façon directe, touchées.

JG/ST

Dans la même catégorie