AIP La Côte d’Ivoire, la RCA et le Burkina Faso peaufinent le démarrage des activités du projet MACOWECA AIP Les cours ont effectivement repris ce lundi à Tengrela AIP Des universitaires nationaux planchent sur un plan stratégique d’orientation pour l’élaboration d’un contrat de performance Inforpress Futebol/Santiago Sul: Celtic e Académica disputam esta quarta-feira a final da Taça Praia Inforpress Cabo Verde acolhe em Novembro o 41º Fórum Mundial dos Parlamentares para a Acção Global Inforpress Juventude em Marcha/35 anos: Líder enaltece papel do grupo na afirmação do teatro cabo-verdiano a nível internacional GNA GRA Fails to Meet Revenue Targets for 2018 GNA Chiringa wins Inter-Platoon RCC59 Boxing competition GNA Participate in the decision-making process, NCCE urges youth APS POUR LA PROMOTION DE LA QUALITÉ DANS LES INVESTISSEMENTS AGRICOLES

Conakry : Les travaux d’aménagement de la Plage Bènarès avancent dans la commune de Matoto


   

Conakry, 09 juin (AGP)- Les travaux d’aménagement de l’une des plus grandes plages de la ville de Conakry, Le Bènarès, située dans la commune de Matoto, se poursuivent normalement sous l’égide des autorités du Gouvernorat de la Ville de Conakry et de celles de ladite commune, a constaté le correspondant de l’AGP près le Gouvernorat de Conakry.

Lancés à l’approche du mois béni de Ramadan, ces travaux sont exécutés par une entreprise locale de construction, constituée par des jeunes issus du groupe fondateur dudit site, en 2010.

Pour le chef des travaux, Sékou Oumar Diaby, les travaux ont commencé par la voie d’accès, agrandie à 100% de toute part, une ceinture de sécurité sous forme de mur de protection sur toutes les bordures.

«Nous envisageons augmenter les commodités d’accueil, ériger des cases, des chaises et des bancs en ciment et en bois, construire un hangar et un parking auto – moto, d’ici fin Ramadan», a émis le chef des travaux. Il s’est par contre abstenu de  toucher la source de financement et les recettes obtenues depuis la réouverture de cette plage.

A noter, qu’à cause du prix du ticket, fixé à cinq mille francs guinéens (5.000 GNF), la plage n’a cessé de recevoir, les week-ends, des foules de jeunes en provenance des cinq (05) communes de Conakry.

MYS/ST

Dans la même catégorie