NAN Minimum wage: Nigerians react to disparity between federal, state workers NAN 29 governorship candidates sign peace accord in Kano AIB Burkina/Putsch 2015 : «Je n’ai jamais été l’envoyé du général Diendéré» (Sergent-chef Roger Koussoubé) AIB Burkina : une association demande la suppression des cotisations APE GNA Nana Bosoma central market turns « Sodom and Gomorrah » GNA Management of Ankobra Beach resort clears Ankobra river bank GNA Vice President Bawumia attends World Economic Forum GNA GSAand Nestlé Ghana Ltd sign strategic partnership agreement AGP Mamou: suspension et report de la mise en place du conseil communal de Ouré-Kaba suite à un malentendu entre élus du RPG AGP Ville de Conakry: la journée de participation citoyenne  » Conakry Ville Propre » aura lieu le samedi 26 janvier 2019

Conakry : Un groupe de femmes expulsé du Palais du peuple lors de leur fête


Conakry, 09 mars (AGP)- Au delà des fêtes et discours qui sont faits chaque année à l’occasion de la Journée internationale des Droits de la Femme, un mouvement, composé de femmes journalistes, de la Société civile et qui œuvrent pour la protection des Droits de la femme, étaient au Palais du peuple, jeudi, 08 mars 2018, pour exprimer leur colère face aux violences conjugales que subissent certaines femmes, a constaté l’AGP.

Habillées de tee-shirts blancs sur lesquels l’on pouvait voir les photos de trois (03) victimes de ces actes de barbarie, et munies de pancartes sur lesquelles on pouvait lire «Non aux violences conjugales, nos maris d’aujourd’hui nos bourreaux de demain», ces femmes n’ont pas pu s’exprimer devant le gouvernement guinéen.

Pourquoi ? Les forces de l’ordre ont estimé : «Les tee-shirts et slogans ne sont pas appropriés à la célébration de cette Journée internationale organisée au Palais du peuple».

Malgré la résistance de ce groupe de femmes très en colère, elles ont été expulsées de l’Esplanade du Palais du peuple à Conakry.

IC/ST

Dans la même catégorie