MAP Covid-19 : le président sénégalais appelle au renforcement des contrôles systématiques du port du masque GNA Police beefs up security to protect ballot boxes at Adaklu ANGOP Covid-19 : Angola regista 207 recuperados e 68 novos casos APS THIÈS : ’’ESPACE NDUGU’’, UN PROJET POUR MODERNISER LE PETIT COMMERCE DANS LES QUARTIERS APS HAUSSE DES CAS DE COVID-19 : MACKY SALL DEMANDE LE RENFORCEMENT DES CONTRÔLES SYSTÉMATIQUES DU PORT DU MASQUE AIP La GESTOCI teste son dispositif de sécurité sur ses installations AIP Le nouveau directeur régional de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle veut accompagner les responsables d’établissement AIP le gouvernement burkinabé estime a hauteur de 113 millions d’euros le soutien de l’union européenne AIP Plus de 2200 nouvelles cartes nationales d’identité disponibles à Dimbokro AIP Bientôt des logements pour les agents des Eaux et Forêts à Songon

CONCEPT DE « MISE A NIVEAU GROUPEE » DES INDUSTRIES : DES CONSULTANTS NATIONAUX EN ATELIER DE FORMATION


  3 Novembre      18        Société (25538),

   

Lomé, 3 nov. (ATOP) – Des consultants nationaux se forment les 3 et 4 novembre à Lomé, sur le concept de « Mise à niveau groupée » des industries, en matière d’innovation et du renforcement de la compétitivité des entreprises du secteur industriel au Togo.

Organisé par le Bureau de restructuration et de mise à niveau (BRMN), en collaboration avec l’UEMOA, cet atelier de formation s’inscrit dans le cadre de l’exécution du Programme de restructuration et de mise à niveau (PRMN). L’atelier entend donc de doter les consultants nationaux d’outils conceptuels, techniques et méthodologiques sur la « Mise en œuvre groupée », susceptible d’aider à mieux appuyer l’action du gouvernement dans ses efforts pour la concrétisation effective de l’axe 2 du Plan national de développement relatif au « développement des pôles de transformations agricoles, manufacturiers et d’industries extractives ». Le PRMN quant à lui, vise la relance de la production industrielle, la promotion de l’investissement, de l’emploi et l’amélioration de la compétitivité des économies au niveau régional et international.

Pour le directeur général du BRMN-Bénin, Airy Tonato, formateur à cet atelier, le concept de « Mise à niveau groupée » repose sur une grappe d’entreprises d’un même secteur qu’on met à niveau au même moment. Selon lui, la procédure classique veut que chaque entreprise soit mise à niveau selon ses spécificités, mais l’impact de cette procédure sur l’économie est très faible, « donc en prenant une branche d’activités et en mettant à niveau cet ensemble d’entreprises, on crée une corporation, qui a plus d’impact sur l’économie, contrairement à une seule entreprise formée isolement ». Dans le cas de la « Mise à niveau groupée », a dit M. Tonato, la particularité est qu’elle s’adapte plus à la configuration des économies des pays de l’espace UEMOA qui est considérée majoritairement de moyennes, très petites et grandes entreprises. « Bref, il s’agit de ramener à des structures plus petites, des mécanismes adaptés aux plus grandes. Ceci permet de développer ce qu’on appelle l’offre exportable, puisque la plupart des petites entreprises sont dans l’incapacité, seules de répondre à une demande importante d’exportation. On mutualise ainsi leur moyen avec des procédés identiques, afin de leur permettre de répondre aux commandes extérieures fortes », a précisé le formateur.

Durant deux jours de travaux, les participants suivront des modules sur plusieurs thématiques, notamment « Les fondamentaux de la mise à niveau globale ; la démarche méthodologique de réalisation d’un diagnostic stratégique ; la mise à niveau groupée ; la présentation des dossiers et la réalisation d’un quick diagnostic accompagné des cas pratiques ».

Le secrétaire général du ministère en charge du Commerce, Abé Talime a indiqué que l’un des outils phares qui a fait ses preuves dans des pays confrontés à des problématiques de déficit d’industrialisation est le PRMN des industries. « Le présent atelier permettra aux consultants nationaux de s’imprégner de cette nouvelle forme d’accompagnement des entreprises, afin de les aider à se relever face aux effets néfastes de la crise sanitaire de la COVID-19 », a souligné M. Talime.

La directrice du BRMN-Togo, Mme Sagbo-Sodogas Irène a indiqué que le PRMN est une initiative de l’UEMOA, dont le souci est de relancer la production industrielle dans la sous-région pour faire face à la mondialisation de l’économie. Elle a ajouté qu’après la phase pilote en 2012, l’UEMOA a recommandé à chaque pays de poursuivre ce programme en le réadaptant selon les réalités de son économie. « C’est dans cet optique qu’est organisé cet atelier, qui devra renforcer les capacités des experts togolais qui n’avaient jusque-là, que l’expérience de la mise à niveau globale », a rappelé la directrice.

Dans la même catégorie