MAP Le Maroc, un partenaire de référence pour l’Andalousie (président du gouvernement andalou) GNA ‘Karela players are aiming at historical achievement’ – Alagidede ACI LA MAIRIE DE BACONGO ORGANISE «UN VILLAGE RÉCRÉATION » EN JUILLET PROCHAIN ACI CONGO: NÉCESSITE DE CRÉER LE TITRE HONORIS CAUSA A UNIVERSITÉ MARIEN NGOUABI GNA Togbe Afede to bury mother June 29 GNA Petroleum Commission secures training for Ghanaian students in Canada GNA NDC Activist calls for fairness in employment opportunities GNA Government releases new Tertiary Education Policy Reforms ACI CONGO: L’OMS ANNONCE UN NOUVEAU CLASSEMENT POUR LA PREMIÈRE ANALYSE DE HÉPATITE B-C ACI REPRISE DES TRAVAUX PRELIMINAIRES POUR LA CONSTRUCTION D’UN PONT SUR LE FLEUVE NIARI

Conflit domanial-Dabola : 11 personnes de la CR de Banko dont un mineur détenues à la Prison Civile de la préfecture


  25 Avril      22        Justice (2198), Société (49686),

   

Conakry, 25 avril 2016 -(AGP)- Onze (11) personnes, dont un mineur, en détention préventive croupissent, depuis jeudi, 21 avril 2016, à la Prison civile de la préfecture de Dabola, en attendant l’instruction, de leurs dossiers, rapporte l’AGP.

Urgemment interpellés par la Justice de paix de Dabola, ces détenus sont impliqués dans un conflit domanial dans le district de Kaléla, Commune Rurale (CR) de Banko, préfecture de Dabola.

Procédant à la remise d’un don de vivres et d’habits aux enfants en conflit avec la loi, le préfet de Dabola, Ibrahima Sy Savané s’est montré surpris de la présence de ces 11 détenus en provenance de la CR de Banko.

Répondant à une question de l’AGP, le préfet a déclaré : «On dit que c’est le juge en mission, qui les a convoqués. Nous ne pouvons rien faire pour le moment. On attend le retour du juge de paix…».

Il a ajouté : «Je vous ai toujours dit d’éviter d’envoyer vos problèmes au Commissariat, à la Gendarmerie ou à la Justice. Il y a de ces choses qu’on peut régler à l’amiable, en famille. Mais comme vous ne changez pas, vous voulez toujours vous rendre justice, c’est les conséquences. Restez ici. En tout cas, personne ne peut m’accuser. Je suis fatigué (nkagnanin né)…», C’est sur ce ton que le préfet a quitté les 11 hommes de la CR de Banko à la Prison Civile.
AGP/25/04/016 MMC/FDF/ST

Dans la même catégorie