LINA ‘Augment Education Budget From US$42m To US$45m’ – Official Tells Lawmakers LINA Police Say Rep. Gray Off The Hook In Shai-Town Bar Assault Probe LINA Partners, MFDP Sign Land Administration Pilot Project LINA Pres. Weah Extols Iceland On National Day Observance MAP Le Moussem de Tan-Tan ouvre une fenêtre sur la richesse et la diversité de la culture du désert (M. Laaraj) MAP Le Maroc est prêt à ouvrir une nouvelle page de coopération avec le Salvador (M. Bourita) MAP Le Salvador se met du côté du reste du monde en retirant sa reconnaissance de la pseudo « RASD » (Président salvadorien) LINA Court Grants 5 CBL Former Officials Surety Bond LINA CDC Chairman Want Partisans Vote Opposition Out LINA Police Caution Frontpage Africa Newspaper, Other Media Outlets

Congo : célébrer la capacité du Jazz de promouvoir le dialogue entre les cultures


  29 Avril      55        Arts & Cultures (2539), Musique (487),

   

BRAZZAVILLE, 29 AVRIL (ACI) – Le monde célèbre la capacité du jazz de promouvoir le dialogue entre les cultures et d’accroître le respect pour les droits de l’homme, a indiqué le directrice générale de l’UNESCO, Mme Irina Bokova, dans son message lu, le 28 avril à Brazzaville, par le représentant par intérim de cette institution onusienne dans la ville capitale, M. Richard Bouka.

M. Bouka a lu ce message à l’occasion de la célébration officielle anticipée à Brazzaville, le 28 avril, de la 5ème édition de la Journée internationale du jazz, d’ordinaire commémorée le 30 avril de chaque année.
Le concert de jazz qui a réuni plusieurs groupes à l’Hôtel de la Préfecture, a été l’événement phare de cette célébration à Brazzaville, organisé en partenariat par le ministère de la culture et des arts, le ministère de l’enseignement supérieur et l’Organisation des Nations Unies pour la Science, la Culture et l’Education (UNESCO).
Outre la restitution faite par les jeunes participants à l’atelier de perfectionnement sur l’utilisation des instruments de musique jazz, plusieurs groupes du collectif «Congo Ndule Jazz» ont participé à cette célébration, parmi lesquels «N Jazz Quartet», «Africa Brass» et «Wakassa Jazz», des orchestres professionnels congolais qui ont démontré l’hybridité du jazz à travers leurs prestations ayant mis en exergue un brassage de rythmes de divers horizons culturels.
Selon le message de Mme Bokova, à l’occasion de cette 5ème édition de la Journée internationale du jazz, l’UNESCO célèbre tous les musiciens, les peintres, les écrivains, les historiens, les universitaires et les passionnés du jazz du monde entier, qui rendent hommage à cette musique pour sa capacité à unir les peuples et ses contributions à la paix, en ce sens que son rythme et sa diversité ont renforcé la lutte contre toutes les formes de discriminations et de racisme.
Cette année, poursuit le message, la Havane, la capitale cubaine, sera l’hôte mondial de la Journée internationale du jazz. Cela témoigne des liens étroits de cette ville avec cette musique. «La Havane et la culture florissante de Cuba ont donné naissance au mouvement du jazz afro-cubain», a indiqué Mme Bokova.
Pour sa part, le Secrétaire général de la Mairie centrale, M. Abraham Ibela, a indiqué que, étant consacrée ville créatrice de l’UNESCO dans la catégorie musicale le 18 octobre 2013, Brazzaville ne devait pas restée en marge de cette célébration. Il a, de ce fait, invité les participants et tous les Brazzavillois à s’approprier la Journée internationale du jazz et à cesser de percevoir cet événement culturel majeur comme une banale manifestation.
Il a exhorté les Brazzavillois à œuvrer au soutien de la capacité de Brazzaville de construire sa route vers l’éternité, en explorant tous les domaines susceptibles d’apporter une valeur ajoutée dans le processus de développement d’un destin commun.
Le jazz, a-t-il indiqué, est une expression de la créativité et de la diversité. De ce fait, il fait tomber les barrières et créer les opportunités pour la compréhension mutuelle, la tolérance et encourage l’innovation artistique qui ouvre la voie tant aux nouvelles formes d’expression qu’à l’inclusion des formes traditionnelles de musique dans les nouvelles. (ACI)

Dans la même catégorie