MAP Bulletin de l’écologie de l’Afrique MAP Bulletin quotidien d’informations économiques africaines MAP Revue de la Presse Quotidienne Internationale Africaine (RPQI-Afrique) APS L’accord de partage gazier entre le Sénégal et la Mauritanie augure un développement du secteur en Afrique (Chambre africaine de l’énergie) ANP L’ambassadeur du Nigéria reçu par le Chef d’État du Niger ANP Maradi: Lancement d’une campagne sur de la planification familiale APS Cité du savoir de Diamniadio, un futur  »écosystème » pour la création d’entreprises et de start-up (Responsable) APS L’État invité à anticiper les pertes d’emplois liés au numérique APS Saint-Louis: Inhumation des quatre pêcheurs retrouvés morts au Cap-Vert APS Médias: Macky Sall plaide pour un message positif sur l’Afrique

Congo: Le FILAF, un moment d’échange et d’épanouissement à perpétuer


  4 Avril      44        Culture (2000), Livres (272),

   

Brazzaville, 04 AVRIL (ACI) – Le Festival International du Livre et des Arts Francophones (FILAF) va perpétuer ce moment d’échange et d’épanouissement à travers sa prochaine édition, a promis à Brazzaville, l’ambassadeur de France au Congo, M. Bertrand Cochery.

« Je prends devant vous l’engagement qu’il y aura une 2ème édition de ce festival », a dit M. Cochery, dans son mot de clôture de la 1ère édition de cet événement culturel organisé autour du livre et des arts de l’espace francophone. Cette première édition s’est déroulée à l’Institut Français du Congo (IFC), du 28 mars au 1er avril sur le thème « Ecriture(s), histoire(s) et réel(s) : Quelles frontières ?».

Cet événement a été un grand travail de mise en texte, de mise en danse et de mise en musique qui a fait de ce festival « un festival de l’IFC des arts », a-t-il déclaré.

S’adressant pour sa part aux élèves des lycées qui ont massivement participé à ce festival, la directrice déléguée de l’IFC, Mme Elodie Chabert, exprimant son assurance, a dit que ces derniers se sont appropriés les échanges des diverses rencontres de cette fête du livre et des arts francophones. « Vous avez pleinement profité des auteurs invités au FILAF », a-t-elle notifié.

Marquée par la qualité de l’organisation et la richesse des débats, l’écrivaine franco-marocaine, Mme Lamia Berrada-Berca, a déclaré que « le FILAF a réussi. Les rencontres ont été pleines d’espoir. La littérature nous rassemble ».

De son côté, M. Omer Massoumou, vice doyen de la faculté des lettres et des sciences humaines de l’Université Marien Ngouabi (UMNG) de Brazzaville et Pr de littérature française, a souligné qu’à « ce festival, le livre est venu vers nous ».

Outre l’IFC, le FILAF a parcouru d’autres sites, notamment les lycées « Pierre Savorgnan de Brazza », «Saint-Exupéry», «Général Leclerc» (Ecole Militaire Préparatoire), «Révolution» et Nganga Lingolo, où les écrivains et les artistes invités ont eu des échanges fructueux avec les élèves en parlant de leurs métiers et de leurs œuvres. (ACI)

Dans la même catégorie