AGP Gabon: Mathias Otounga Ossibadjouo explique les avancées de la mise en œuvre de la décentralisation MAP Patrimoine audiovisuel : “fenêtre sur le monde” au temps de la Covid19 GNA Local Council of Churches essential in developing Christian faith GNA Let’s maintain protected, accountable journalists ahead of polls– US Ambassador GNA Organisation trains nurses on adolescent youth friendly health services GNA Farmer drowns in River Lottor at Xavi APS PRÉSIDENTIELLE IVOIRIENNE : MADIAMBAL DIAGNE ET SEYDOU NOUROU BA PARMI LES OBSERVATEURS DE LA CEDEO (MÉDIA) INFORPRESS Presidente da Comissão Nacional de Eleições diz que o processo eleitoral decorreu com “normalidade” INFORPRESS CPLP e Ministério da Educação de Cabo Verde realizam conferência internacional em formato virtual INFORPRESS Autárquicas 2020: Deficientes visuais votaram sozinhos pela primeira vez em Cabo Verde

CONGO : LE MOS MET EN PLACE DES ASSOCIATIONS POUR PROMOUVOIR L’AUTONOMISATION DES FEMMES


  18 Septembre      54        LeaderShip Feminin (281),

   

Brazzaville, 18 Septembre (ACI) – Le Maître d’œuvre social (Mos) a accompagné les femmes des quartiers ‘’Sukisa’’ et Moukoundzi Ngouaka dans la mise en place officielle des associations pour la promotion économique et inclusive des femmes, en vue de lutter contre la pauvreté, indique un communiqué parvenu à l’Aci.

Le but de cet accompagnement est de promouvoir le développement économique local, de lutter contre la pauvreté par l’autonomisation financière et économique des populations locales, en particulier des femmes, dans les deux quartiers ciblés par le projet de Développement urbain et de restructuration des quartiers précaires (Durquap).

Selon le document, ces associations vont bénéficier des crédits pour relancer leurs activités commerciales, notamment dans le domaine de la restauration et de vente des produits alimentaires ou autres, fortement affectées par la crise de la Covid-19. Les bénéfices de ces activités ont permis aux femmes d’investir dans la scolarisation et la formation de leurs enfants  et de subvenir aux besoins familiaux et sociaux.

L’association pour la promotion économique et inclusive des femmes du quartier ‘’Sukisa’’ compte 20 membres et dispose d’un compte à la Capped, dont le montant n’a pas été révélé.

En août dernier, 13 activités génératrices de revenus ont bénéficié d’un financement d’un montant total de 1 million 700 mille Fcfa et 9 activités génératrices de revenus ont été financées en novembre 2019 pour un montant total de 1 million 50 mille  Fcfa, souligne le communiqué.

Pour le Mos, les associations pour la promotion économique et inclusive des femmes sont des outils de développement territorial qui permettent l’autonomisation des populations locales, en les organisant autour d’une association de solidarité, en mutualisant leurs ressources, leurs moyens et leurs besoins.

D’après ce document, l’une des principales contraintes rencontrées en matière de promotion du développement territorial est l’insuffisance des ressources pour financer les petites activités de ces associations, en vue de les rendre capables à s’autofinancer.

«Dans ces quartiers, les précarités urbaines liées aux activités et à l’emploi sont manifestes. L’essentiel des activités économiques relève de l’informel constitué en majeure partie du petit commerce, dont les revenus sont faibles et ne permettent pas aux populations de subvenir aux besoins les plus élémentaires », explique le communiqué.

Par ailleurs, ce document indique que le projet Durquap est une opportunité de création d’emplois, en ce qui concerne surtout la réalisation des voiries pavées, des équipements et des travaux qui favorisent principalement l’emploi en faveur des hommes.

Aussi, grâce aux infrastructures et aux services publics, tel que le marché, il va faciliter la mobilité et le désenclavement, ce qui favorisera le développement des activités économiques et l’ouverture à de nouveaux marchés.

Dans la même catégorie