ABP Justice / Lancement de l’atelier de validation du tableau de bord des indicateurs de justice pour mineurs au titre de l’année 2019 ABP Coopération / La rouverture de la frontière bénino-nigériane actée par l’animation du marché frontalier de Tchikandou ABP Gouvernance / Pré-validation du document de la politique communale de l’emploi local de Grand-Popo ACP Les relations bilatérales entre la RDC et la Grande Bretagne sont au beau fixe ACP Excellentia : 57 lauréats bénéficiaires de Bourse de la deuxième édition ACP Arrivée à Kinshasa d’un Envoyé spécial du gouvernement belge AGP Boké-Mines: Signature d’un protocole accord entre la délégation syndicale et la Direction générale de la CDM-Chine AGP Koubia : Plusieurs infrastructures réalisées par les fils du terroir et le gouvernement AGP Boké-Économie: ouverture de la session budgétaire de la Commune urbaine AIP Côte d’Ivoire – AIP/ Législatives 2021 : le candidat du RHDP à Dualla-Massala appelle à l’union des cadres

CONGO : LES JEUNES ÉLÈVES INVITÉS À UNE UTILISATION PROFITABLE ET HONORABLE DES RÉSEAUX SOCIAUX


  24 Novembre      19        Education (4114), Technologie (340),

   

Brazzaville, 24 Novembre (ACI) – Le ministère de la Jeunesse et de l’éducation civique a invité, le 23 novembre à Brazzaville, les jeunes élèves à une utilisation profitable et honorable des réseaux sociaux dans l’intérêt de leur réussite scolaire pour mieux envisager l’avenir.

Rendant publique une déclaration, la ministre de tutelle, Mme Destinée Hermella Doukaga, a stigmatisé les comportements déviants des certains jeunes élèves qui exhibent ces derniers temps à travers les réseaux sociaux, en exposant leur nudité et chantant des chansons pleines de grossièreté.

La ministre de la Jeunesse a relevé que l’avenir de la jeunesse n’est ni dans le banditisme, ni dans les comportements déviants. «Certains spectacles honteux se seraient déroulés dans ce qui s’apparenterait aux lieux d’apprentissage», a-t-elle souligné dans son message.

A cet effet, elle a invité les jeunes congolais à une prise de conscience et au respect des valeurs morales et civiques, tout en rappelant que la loi 4-2000 du 14 Juin 2000 portant protection de l’enfant en République du Congo stipule que «tout enfant a des devoirs envers ses parents ; sa famille ; la société et toute autre communauté légalement reconnue, ainsi qu’envers la communauté internationale. A cet effet, l’enfant doit, entre autres, respecter l’identité et les valeurs nationales ; observer les règles établies par la société, la communauté, la République et la communauté internationale».

Aussi, elle a interpellé les responsables des établissements scolaires publics et privés quant à leurs responsabilités dans le cadre du suivi de l’encadrement des jeunes. «L’école étant un lieu par excellence de l’élévation de la conscience citoyenne ne saurait a aucun cas se convertir en moulin à déviances multiformes», a-t-elle déclaré, évoquant le rôle des parents et des familles dans l’éducation des enfants.

Selon certaines sensibilités, ce phénomène s’est passé ces derniers temps au lycée d’enseignement général Victor Augagneur de Pointe-Noire, dans le premier arrondissement Patrice Lumumba.

Dans la même catégorie