APS THIÉNABA : DES ’’ÉTUDES SONT EN COURS’’ POUR L’ÉLECTRIFICATION DU VILLAGE DE THIOTY (DG SENELEC) AIP Communiqué du Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique « Point de la situation de la COVID-19 au 23/10/2020 » AIP Côte d’Ivoire-AIP/Présidentielle 2020 : L’UE appelle les acteurs politiques ivoiriens à accélérer le dialogue MAP Guinée/présidentielle : 5 morts dans des violences post-électorales AGP Gabon: Reprise progressive des activités de la Société des bois de Lastourville ANP Niger : Les nouveaux membres du Comité Scientifique du CNRA se présentent au Premier Ministre ANP DIFFA : Cérémonie de présentation de semences améliorées produites par l’ONG WHH AGP Gabon : Evolution de la crise sanitaire, Task force et actualité international au menu du point de presse du Porte-parole de la Présidence APS DEUX PIROGUES DE MIGRANTS CLANDESTINS INTERCEPTÉES CE VENDREDI, AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le CEECI et plusieurs organisations estudiantines rendent hommage à Alassane Ouattara à l’UAO de Bouaké

CONGO : NÉCESSITÉ DE DIGITALISER LA POSTE POUR ÉLIMINER LA FRACTURE NUMÉRIQUE


  8 Octobre      16        Technologie (301),

   

Brazzaville, 08 Octobre (ACI) – Le ministre des Postes, des télécommunications et de l’économie numérique, M. Léon Juste Ibombo, a souligné, le 8 octobre à Brazzaville, la nécessité de digitaliser la poste par trois actions essentielles, en vue d’éliminer la fracture numérique.

Il a souligné cette nécessité au cours de la commémoration de la Journée mondiale de la poste, célébrée le 9 octobre de chaque année. A son avis, ces trois actions sont l’innovation, l’intégration et l’inclusion qui constituent un impératif des temps modernes.

M. Ibombo a précisé que l’approche qui induit ces actions traduit l’interface entre la poste, les pouvoirs publics, les clients, les technologies de l’information et de la communication, et donne le sens du thème de la 146ème Journée mondiale.

Selon lui, face aux écueils de terrain du secteur, où le e-commerce et l’express constituent le présent et l’avenir de l’activité du courrier de la poste, le ministère des télécommunications a une approche participative et a associé à cette journée les principaux acteurs étatiques et privés du secteur postal pour débattre de la problématique de l’impact de la douane sur l’activité postale.

Ainsi, il a souligné que l’identité de vue et l’engagement de la douane ouvrent les perspectives d’une amélioration des relations de travail dans l’intérêt du pays.

Il a fait entendre que l’ambition et la détermination du Président de la République, M. Denis Sassou-N’Guesso, celui d’arrimer le Congo au développement de l’économie numérique, vise à faire du réseau postal national un véritable pôle d’attractivité médiathèque et socioéconomique grâce aux réseaux informatiques à fibre optique haut débit.

A cet effet, a-t-il fait savoir, au titre de l’opérationnalisation du timbre électronique, une quotepart a été concédée à la Sopeco pour assurer ses obligations réglementaires et statutaires. En outre, les décrets d’application de la loi n°10-2009 du 25 novembre 2009, portant réglementation du secteur des postes, ont été transmis au Secrétariat général du gouvernement pour leur adoption, a ajouté M. Ibombo.

En ce qui concerne l’année 2021, il a précisé que son département va poursuivre le redéploiement du réseau postal national et la mise en place d’un système d’information intégré de management Postal-Simpost.

M. Ibombo a souhaité que l’Union postale universelle (Upu) favorise l’avènement d’un secteur postal international adapté aux exigences de la transformation numérique dans un territoire postal unique, à savoir ‘’Un monde et un réseau’’.

Il s’agit également que la poste se rapproche davantage de ses principes fondateurs d’acteur clé du développement socio-économique des pays de l’Upu, a-t-il conclu.

Dans la même catégorie