APS PÉNURIE D’EAU À LA CITÉ MALICK SY DE THIÈS, THIÈS : UN RAVITAILLEMENT PAR CITERNE ANNONCÉ AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Présidentielle 2020 : Des motos pour la campagne des jeunes du RHDP dans le Tonkpi AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Une opération « Abstention zéro » aux élections présidentielles lancée à Dimbokro AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Présidentielle 2020: Les équipes de campagne du RHDP de Tiassalé et de N’douci investies AGP Gabon: Les régies financières déclenchent une grève illimitée MAP « Ce que nous vivons », un ouvrage collectif de réflexion autour du Covid-19 MAP Le Burkina Faso réaffirme son soutien à l’initiative d’autonomie au Sahara MAP Sahara: la Jordanie réitère son soutien à l’initiative d’autonomie dans le cadre de l’intégrité territoriale du Maroc MAP La famille de la Résistance à Guelmim condamne les manœuvres des ennemies de l’intégrité territoriale MAP Dakhla-Oued Eddahab: Plus de 13.000 bénéficiaires de l’initiative royale  »un million de cartables »

CONGO : PLUS DE 4.000 ENSEIGNANTS VOLONTAIRES REVENDIQUENT SIX MOIS DE BOURSES IMPAYEES


  17 Septembre      15        Education (3679),

   

Brazzaville, 17 Septembre (ACI) – Au total 4.160 enseignants volontaires, répartis sur toute l’étendue du territoire national, revendiquent le paiement de six mois de bourses impayées et appellent le gouvernement au respect du Protocole d’accord signé le 27 septembre 2018, au risque de boycotter l’année scolaire 2020-2021.

Réunis au sein de la Coordination des diplômés des écoles professionnelles de l’enseignement (Cdepe), ces enseignants volontaires ont organisé un sit-in le 17 septembre à Brazzaville, pour réclamer également aux pouvoirs publics la notification du quota 2020, la publication des textes d’intégration bloqués au ministère des Finances et le traitement dudit quota.

«Si ces revendications ne sont pas prises en compte, nous n’irons pas enseigner», a déclaré, lors de ce sit-in, le secrétaire général de ladite coordination, M. Bruno Christian Madila. «Comment pouvons-nous repartir enseigner sans être payés ?», s’est-il interrogé.

D’après lui, le protocole d’accord stipule que les 4.160 enseignants volontaires devraient recevoir une bourse de 50 à 75. 000 Fcfa par mois pour attendre les intégrations à la fonction publique, qui seront faites de façon progressive. «Chaque année, il devait avoir un quota d’intégration à la fonction publique», a-t-il poursuivi.

L’année 2019, a-t-il dit, il y a eu un quota de 1.225 places, déplorant le fait qu’aujourd’hui, les dossiers sont encore en circuit d’approbation et égarés à la fonction publique. «En dehors de cela, il y a aussi le quota 2020, au sujet duquel le Chef de l’Etat avait parlé de 2.000 places au Parlement en congrès. A ce jour, rien n’est fait», a ajouté M. Madila.

Ledit protocole d’accord a été signé entre le gouvernement représenté par les ministres de l’Enseignement primaire, secondaire et de l’alphabétisation, des Finance et de du budget, de la Fonction publique et la Coordination qui réunit les finalistes de l’Ecole normale supérieure (Ens), de l’Ecole normale des instituteurs (Eni), de l’Ecole technique d’enseignement des femmes (Ctef) et de l’Ecole nationale des beaux-arts (Enba), a-t-on appris.

Dans la même catégorie