ACP Le président du Tripaix de Mbanza-Ngungu promet de s’investir pour le droit à un procès équitable ACP Une subvention du FPI octroyée à la province du Kwango pour l’électrification de la ville de Kenge ACP Des priorités et engagements d’un nouveau partenariat RDC-CAFI 2021-2030 définis par FONAREDD ACP Basile Olongo promet d’accompagner le Chef de l’Etat Félix Tshisekedi ACP Le CICEM appelle les acteurs sociaux et l’Etat à multiplier les sessions de mise à niveau des filles et des femmes rurales ACP Validation de la note de compréhension légale des droits des autochtones pygmées en RDC ACP L’Observatoire africain de la sanction positive et valeurs de la paix décerne un prix à Mgr Carlos Ndaka ACP L’évêque auxiliaire de l’archidiocèse de Kinshasa appelle la communauté du Kwango à l’unité et à la communion d’esprit ACP Appel au renforcement de partenariat dans la mise en œuvre du projet PASA-Nord-Kivu ACP La question de la délimitation de la frontière entre la RDC et la Zambie évoquée au gouvernorat du Tanganyika

CONGO : REPRISE DES ACTIVITES A L’IFC


  17 Septembre      11        Education (3700),

   

Brazzaville, 17 Septembre (ACI) – Le directeur de l’Institut français du Congo (Ifc), M. Michel Pré, a annoncé, le 16 septembre à Brazzaville, la reprise des activités culturelles de cette structure, en vue de se réinventer pour devenir un Ifc 2.0 et de demeurer un centre de création, de formation et de la production des programmes audiovisuels.

Il a fait cette annonce lors d’une conférence de presse donnée en présence de la directrice déléguée dudit institut, Mme Marie Audigier. A cette occasion, il a fait savoir que l’Ifc ne pourra accueillir le public que d’une façon très restreinte, en vue du respect de la distanciation physique.

Par ailleurs, il a souligné que malgré la suspension de l’accueil du public depuis le mois de mars à cause de la Covid-19, l’Ifc n’avait pas arrêté ses activités.

Selon lui, durant cette période, cet institut a organisé et transmis des événements culturels sur les médias et en ligne sur internet au niveau de ladite structure. Outre les activités culturelles, l’Ifc a continué à accueillir, via WhatsApp, des étudiants qui ont postulé pour des études en France.

Au cours de cette conférence de presse, M. Pré a aussi fait savoir que la médiathèque pourra de nouveau accueillir les lecteurs, mais sur rendez-vous, tout comme le Campus France. «L’Ifc s’est aperçu qu’il allait s’installé dans une période de longue durée, au cours de laquelle il serait difficile d’accueillir le public.

Donc il s’est mis dans la position où il devrait continuer à soutenir la création artistique au Congo avec une capacité d’accueil limitée des personnes, conformément à la disposition sanitaire», a-t-il poursuivi.

Aussi, le directeur de l’Ifc a fait savoir que sa structure, en raison de la pandémie de la Covid-19, a adopté une nouvelle façon de travailler. Celle-ci consiste à créer d’abord des événements, avant de les filmer et de les mettre à la disposition des chaînes audiovisuelles qui vont les diffusés pour atteindre une masse de personnes.

Parlant des spectacles, M. Pré a précisé que pour l’instant, le nombre de spectateurs devra être limité à 50 personnes. Pour ce qui est de la participation à toute conférence, il faudra s’inscrire au préalable, car le nombre requis est de 30 personnes au minimum. Ceci aidera au respect de la distanciation physique. «Ces évènements seront enregistrés et diffusés sur les médias nationaux, sur les réseaux sociaux, sur la page Facebook de l’institut et dans le journal BrazzaMag», a-t-il ajouté.

Pour sa part, Mme Audigier a souligné que l’Ifc existe à travers les télévisions, les radios, et les web, avec les programmes originaux dudit institut, proposés gratuitement et conçus par les artistes congolais.

Entre autres médias qui vont publier ces programmes, elle a cité Radio Congo, Radio Mucodec, Vox TV, Drtv et Télé Congo. A son avis, grâce à ces médias, l’Ifc va toucher un public beaucoup plus large comme si on l’accueillait sur place. Elle a souligné que ces programmes vont être diffusés dans tout le Congo, du nord au sud, de l’est à l’ouest, voire de l’autre côté du fleuve et dans d’autres pays, à travers les télévisions de l’Europe et dans le monde entier.

Parlant des légendes de la musique que l’Ifc entend remémorer au public pour perpétuer leurs œuvres, Mme Audigier a annoncé qu’un programme d’hommages est prévu pour Ganga Edo le 19 septembre prochain et Franklin Boukaka, le 24 octobre 2020.

Dans la même catégorie