AGP Gabon/Agriculture: Les ministres de la CEEAC en conclave à Libreville AGP Gabon/Education: La CONASYSED réclame les travaux du dialogue social AGP Gabon: Les centrales syndicales des agents publics lancent un mouvement d’humeur MAP Côte d’Ivoire/présidentielle : un mort et des blessés dans des affrontements MAP Hausse de 51% des engagements de la BAD en faveur des Etats fragiles sur 2014-2019 MAP Gabon : découverte des plus hautes mangroves du monde atteignant 60 mètres ANP Lancement des travaux de construction de la cimenterie de Kao : Concrétisation d’un projet longtemps attendu ! APS LES CHANTIERS DE L’OMVG RÉALISÉS À 95 % À KAOLACK (SG) APS MATAR BÂ PARTICIPE À UN SOMMET INTERNATIONAL SUR LA LUTTE CONTRE LE DOPAGE GNA UN 75th Anniversary: Time for sober reflection

CONGO : VERS LE PAYEMENT PROGRESSIVEMENT DES PENSIONS ET DES RETRAITES


  15 Octobre      14        Société (23929),

   

Brazzaville, 15 Octobre (ACI) – La régulation des pensions et des retraites se fera progressivement, a fait savoir, le 14 octobre à Brazzaville, le vice-premier ministre, chargé de la Fonction publique, de la réforme de l’État, du travail et de la sécurité sociale, M. Firmin Ayessa.

Il a fait cette annonce au cours d’une séance d’audition avec la Commission défense et sécurité du Sénat sur la situation des retraités. A cette occasion, le président de cette commission, M. Gabriel Zambila, a précisé que le gouvernement est en train de travailler pour faire avancer petit à petit le  règlement définitif de cette question qui affecte les retraités.

«Ces problèmes ne peuvent pas se régler par un bâton magique, mais des réformes ont été faites à travers les lois qui ont été prises. Maintenant, il s’agit d’aller vers la mise en œuvre de ces lois. Le gouvernement s’engage à aller vers leur mise en œuvre, en vue de la résolution des problèmes des pensions», a-t-il ajouté.

Concernant l’automatisation de la retraite, M. Zambila a fait savoir qu’elle implique plusieurs étapes, entre autres l’harmonisation du système de gestion des fonctionnaires et la mise en place d’un système informatique performant.

A ce jour, les retraités de la Caisse des fonctionnaires (Crf) cumulent 27 mois d’impayés. De 2016 à 2019, l’Etat doit à la Crf 58 milliards 187 millions 175 mille 393 francs Cfa. Quant aux retraités de la Caisse nationale de sécurité sociale (Cnss), ils ont 18 trimestres d’arriérés de pensions, de rappels et de rentes depuis 23 ans. La dette de l’Etat envers la Cnss est évaluée à 200 milliards de Fcfa, a-t-on appris.

Dans la même catégorie