GNA Ghanaians are witnessing better governance under President Akufo-Addo – Veep GNA You need more to live on during pension – Dr Dzikum GNA Atwima-Agogo cries for market and clinic MAP Visite de M. Nasser Bourita à Bamako sur Très Hautes Instructions de Sa Majesté le Roi MAP ONU: le Maroc co-organise un événement sur le rôle des jeunes dans l’action climat MAP La CGEM partenaire de la 128e édition de la Foire de Canton AIP L’UNG veut lutter contre le chômage par l’entrepreneuriat dans le Leboutou Un bilan satisfaisant de réalisation des projets d’investissement prévus dans le PND 2016-2020 AIP Les bibliothécaires des établissements des Grands Ponts en atelier de formation à Dabou AIP Nialé Kaba sonne les préparatifs de la campagne électorale dans le Bounkani

CONGO/RDC : LES MINISTRES DU COMMERCE PRÉOCCUPÉS PAR LE LIBRE-ÉCHANGE DES PRODUITS


  25 Août      36        Société (23188),

   

Brazzaville, 25 Août (ACI) – Le ministre d’Etat, ministre du Commerce,
des approvisionnements et de la consommation, M. Alphonse Claude Nsilou,
et le ministre du Commerce extérieur de la République démocratique du
Congo (Rdc), M. Jean Lucien Busa, ont pris, le 25 août à Brazzaville,
l’engagement de créer le libre-échange des produits entre les deux pays.

«Nous avons le défi africain d’être le modèle de la Zone de
libre-échange continentale pour que les réformes qui seront impulsées
par le Président Denis Sassou-N’Guesso soient rapidement implémentées»,
a déclaré M. Busa à l’issue d’une séance de travail.

Selon lui, plusieurs défis sont à relever pour créer ce libre-échange,
entre autres la facilitation du commerce et l’investissement entre les
deux pays, la levée des barrières non tarifaires et tarifaires, la levée
des restrictions en matière commerciale et la lutte contre la fraude à
l’import et l’export.

Annonçant la possibilité de la signature au cours du mois d’août du
protocole d’accord commercial entre les deux pays, il a dit que cette
rencontre concourt aussi à mettre en place les outils qui permettront de
commercer sans problème et d’assurer la fluidité du commerce entre les
deux pays.

Pour sa part, M. Nsilou a indiqué que les pays ne se développent que
quand il y a le libre-échange, car lorsqu’on produit, on a la
possibilité de vendre, et cette vente permettra aux pays de devenir plus
riches et prospères. «Notre pays doit dépasser le stade de pays de
transit. Il doit devenir un pays producteur et exportateur», a-t-il
souhaité.

Pour lui, les deux pays doivent aller de l’avant pour que tout l’espace
africain soit un espace économique, dans lequel tout va circuler
librement. Ceci est possible si au niveau de la sous-région, tous les 11
pays peuvent parvenir à créer le libre-échange.

«Nous sommes très proches, ce qui signifie que nous devons déjà montrer
le bon exemple en expérimentant ce libre-échange», a-t-il poursuivi. Il
a précisé que le Congo va d’abord commencer a exporté le ciment et la
farine, tout en s’assurant que les patronats des deux pays sont
associés.

M. Nsilou a appelé les deux pays à saisir l’opportunité du dynamisme du
Chef de l’Etat congolais en sa qualité de président de la Communauté
économique des Etats de l’Afrique centrale (Ceeac) pour qu’il apporte
les réformes nécessaires qui feront que cette communauté soit plus
performante.

La Zone de libre-échange continentale va démarrer à partir de janvier
2021. L’ouverture des frontières sera lancée par le Chef de l’Etat de la
Rdc, M. Félix Antoine Tshisékédi Tshilombo, en sa qualité du président
de l’Union africaine, a-t-il conclu.

Dans la même catégorie