APS THIÈS : L’ANA RELANCE LA PISCICULTURE À MONT ROLLAND AIP Présidentielle 2020: Amadou Soumahoro heureux du déroulement paisible du vote dans le District du Woroba AIP Présidentielle 2020: Des dysfonctionnements constatés à l’intérieur du pays (ONG) AIP Présidentielle 2020: Sidi Touré appelle les populations à respecter le jeu de la démocratie AIP Présidentielle 2020 : Une affluence des électeurs dans les centres de vote à Koumassi AIP Présidentielle 2020: Une affluence constatée à Kani AIP Scrutin présidentiel apaisé à Bouna AIP Présidentielle 2020: Les magasins du grand marché de Yopougon Sicogi sont tous fermés AIP Présidentielle 2020: l’opposition « pas concernée quel que soit le résultat » (Affi Nguessan) MAP Interview à Al-Jazeera : Macron dit comprendre le sentiment des musulmans

Congo/Sénat : La haute chambre va se focaliser sur le contrôle physique et la décentralisation


  16 Octobre      13        Politique (12426),

   

BRAZZAVILLE, 16 OCT (ACI) – Le Président du Sénat, M. Pierre Ngolo, a souligné le 15 octobre à Brazzaville, que désormais la haute chambre va focaliser ses efforts sur le contrôle physique et la décentralisation de cette institution.

«La décentralisation de notre institution est considérée par le Chef de l’Etat comme une réforme majeure non susceptible de remise en cause. Bien intériorisée et bien mise en œuvre, elle est la clef de l’essor des collectivités territoriales, donc du développement national», a-t-il dit à l’ouverture de la 10ème session ordinaire de la 3ème législature du Sénat.

A cette occasion, il a mis un accent particulier sur les futures échéances électorales qui pointent à l’horizon. A ce propos, il a déclaré que tous les acteurs politiques doivent s’engager à jouer le rôle majeur qui est le leur pour la consolidation du tissu social et l’épanouissement de la jeune démocratie congolaise.

«La divergence politique ne doit pas faire perdre de vue l’essentiel du combat contre les nombreux défis auxquels les citoyens sont confrontés. Rien donc ne doit nous détourner de la recherche constante du bonheur des citoyens», a-t-il fait savoir.

Pour M. Ngolo, les dirigeants politiques manqueraient à leur devoir s’ils devaient laisser se développer la défiance tendancielle des citoyens, chez qui la perception des affaires politiques devient de plus en plus négative.

En outre, il a précisé que cette 10ème session ordinaire dite budgétaire a pour principale affaire à l’ordre du jour, l’examen du projet du budget de l’Etat exercice 2021. Sur ce, il y a lieu de noter que les prévisions budgétaires seront tributaires des grands défis auxquels le peuple fait face, à savoir la persistance de la crise économique et financière, les soucis sanitaires dus à la pandémie du coronavirus, les échéances électorales et la conjoncture socio-économique.

Ainsi, il a invité les sénateurs à s’employer avec sérieux et adresse à l’opération d’arbitrage pour une correcte répartition des ressources nationales.

Par ailleurs, il a exhorté les Brazzavillois à se mobiliser pour la commémoration des cérémonies du manifeste de Brazzaville qui auront lieu du 27 au 29 octobre prochain. Ce manifeste, lancé par le général de Gaulle le 27 octobre 1940, confère à la capitale congolaise un rôle historique dans le processus ayant conduit à la libération de la France.

Par ailleurs, parlant de la Covid-19, le président du Sénat a attiré l’attention des Congolais sur le risque de la résurgence de cette pandémie. Selon lui, la rentrée scolaire peut constituer un facteur d’explosion du coronavirus si les précautions ne sont pas suffisamment prises. «Le coronavirus n’est pas fini. A tous de tout faire pour contenir sa propagation», a-t-il exhorté.

La 10ème session ordinaire du Sénat va traiter 17 affaires, parmi lesquelles le projet de loi fixant le droit d’asile et le statut de réfugié, la proposition de loi portant statut de l’artiste du spectacle, des arts visuels, graphiques et plastiques, de la mode, de la publicité, du technicien et de l’entrepreneur culturel et artistique, le projet de loi autorisant la ratification de l’accord de transport aérien entre le gouvernement de la République du Congo et celui des Etats-Unis d’Amérique (Usa), ainsi que le projet de loi autorisant la ratification de l’accord de coopération militaire. (ACI)

Dans la même catégorie