GNA More than 5, 800 centres open for EC’s exhibition exercise in Ashanti Region GNA Voters commend EC for SMS verification platform GNA Veep supports Strategic National Stockpile establishment to tackle health emergencies GNA Government urged to develop a comprehensive cervical cancer control plan GNA Voter Register Exhibition begins smoothly but on low key GNA Peace Council to hold 2020 national youth for peace summit GNA Odweanoma Paragliding site to be commissioned during ‘Yenko Kwahu’ Festival GNA Ghana is making moderate progress in nine SDGs APS INONDATIONS : 271 FAMILLES SINISTRÉES RECASÉES SUR UN SITE DE KEUR MASSAR APS PLAN ORSEC : UNE LARGE PART SERA RÉSERVÉE À DIOURBEL, PROMET ALY NGOUILLE NDIAYE

Congo/Sénat : Le gouvernement appelé à trouver des solutions pour sortir le pays de la crise sanitaire


  28 Juillet      5        Santé (7357),

   

BRAZZAVILLE, 28 JUIL (ACI) – Le président du Sénat, M. Pierre Ngolo, a appelé le 28 juillet à Brazzaville, le gouvernement à trouver des solutions idoines pour  lutter contre la pandémie du coronavirus (Covid-19), afin de sortir le pays de cette crise sanitaire qui fait souffrir la population.
Au cours d’une session de prorogation, pour la sixième fois, de l’état d’urgence sanitaire au Congo, M. Ngolo a insisté sur la prise de conscience des compatriotes quant au respect des mesures barrières permettant de barrer la voie à la pandémie qui a atteint 3.200 personnes depuis le début du coronavirus, le 14 mars dernier.
Selon la Commission affaires juridiques et administratives du Sénat, depuis le 6 juillet, date de la dernière réunion de la coordination nationale, le nombre de personnes déclarées contaminées après test a plus que doublé. A l’exception du Kouilou, il est à noter que la maladie ne circule presque pas à l’intérieur du pays.
A ce sujet, la coordination nationale a déploré que la prévention, globalement bien assimilée au moment de la décision de confiner, se soit peu à peu relâchée. Ce relâchement général se traduit par l’inobservation des gestes barrières par de nombreuses personnes. Tout en montant en puissance, le dépistage à grande échelle n’a pas encore pris sa vitesse de croisière, a fait constater la commission affaires juridiques et administratives du Sénat.
De son côté, le ministre de la justice, des droits humains et de la promotion des peuples autochtones, M. Ange Aimé Wilfrid Bininga, a  indiqué que ce n’est pas de gaieté de cœur que le gouvernement soumet le Sénat à cet exercice depuis près de quatre mois. « Nous obéissons, hélas, aux exigences du législateur primaire qui nous édicte la procédure à suivre dans ce cas d’espèce », a-t-il poursuivi.
Selon lui, la reconduction de l’état d’urgence est nécessaire, au regard de la réalité et des incertitudes liées à l’évolution de la pandémie de la Covid-19, soulignant que les conditions de sortie du régime de l’état d’urgence sanitaire ne semblent pas encore réunies.
Au terme de cette session, les sénateurs ont adopté le projet de loi permettant au gouvernement de proroger l’état d’urgence sanitaire, dont le but est de donner la réglementation des déplacements, des transports et de l’ouverture des établissements publics ainsi que des lieux de réunion. Il permet de procéder aux réquisitions de tout bien et service nécessaires afin de prévenir la catastrophe sanitaire.

Dans la même catégorie