MAP Forum économique Maroc-Mauritanie : Création d’une task force pour le rapprochement des communautés d’affaires MAP Trois civils tués par des hommes armés dans l’Extrême-Nord du Cameroun MAP Six morts dans une attaque d’hommes armés dans le nord du Nigeria MAP La visite du Président du Gouvernement Espagnol au Maroc inscrit les liens entre les deux pays dans une trajectoire d’évolution constante (Pdt de l’ECOSOCC de l‘Union africaine) MAP L’Espagne accorde un intérêt particulier au Maroc en tant que « pont stratégique » entre l’Afrique et l’Europe (expert sénégalais) MAP L’Afrique du Sud devrait s’endetter davantage pour couvrir ses dépenses élevées (experts) MAP Le Maroc, « un modèle en matière de sécurité et de coopération dans la région » (Commandant de l’US Africom) APS SENEGAL-MONDE-DIPLOMATIE / Le Sénégalais Mohamed Malick Fall, nommé coordonnateur des Nations Unies au Nigeria APS SENEGAL-SOCIETE-HYDRAULIQUE / Magal de Daroul Moukhty : les dispositions prises pour un bon approvisionnement en eau potable, selon le DG de l’OFOR APS SENEGAL-ARTISANAT-FINANCEMENT / La DER octroie un financement de près de 32 millions à 104 artisans bijoutiers

COP 15: Un éducateur propose l’agriculture hors sol comme solution à la désertification


 

Grand-Bassam, 16 mai 2022(AIP)- Un éducateur, Tchete Justin, a proposé comme solution à la désertification et au manque de terre cultivable, l’agriculture hors sol, à l’issue d’une visite de l’AIP sur ses parcelles à Grand-Bassam.

Cette agriculture est pratiquée à partir de matériaux de récupération tels des sacs de riz, des boites, des bidons et des pneus qui servent de clôture des parcelles. « Il suffit d’avoir juste un petit espace et vous pouvez pratiquer cette agriculture », a relevé M. Tchete. Selon lui, il s’agit d’une agriculture bio dont les plantes sont nourries à partir de compostages.

Sur les différentes parcelles de M. Tchete et de l’une de ses « adeptes », dame Adja Marie Danielle,  l’on trouve  du piment, du concombre, du  chou, de  la salade, de la  tomate, de l’aubergine.

Il s’agit d’une agriculture qui se pratique donc sans détruire la forêt et qui a aussi comme avantage de débarrasser l’environnement de plusieurs déchets, et de produire plus que celle pratiquée sur les terres, a-t-il fait savoir.

Cette pratique agricole règle le problème du manque de terre cultivable et pourrait constituer une stratégie pour approvisionner les cantines scolaires en vivriers, et assurer une sécurité alimentaire dans les écoles, rassure le promoteur, puisqu’elle peut se pratiquer même dans la cour de l’école et aux environs. Cette agriculture peut se pratiquer même sur les dalles des maisons, dans les garages, au balcon, dans une cour ou arrière-cour de l’école, poursuit-il.

Pour Mme Adja, cette pratique constitue une solution à la cherté de la vie puisqu’ elle donne la possibilité d’avoir, à portée de main, des légumes.

l’agriculture hors sol règle le problème de désertification, de la déforestation, de l’insalubrité et de l’environnement aussi bien dans les milieux ruraux que urbains, font savoir ses promoteurs.

La COP 15 sur la Désertification qui réunit du 9 au 20 mai à Abidjan, des dirigeants de haut niveau, des gouvernements, le secteur privé, des partenaires stratégiques et la société civile, a pour objectif général de léguer un héritage pratique pour promouvoir la gestion durable des terres, en vue d’anticiper les effets de la désertification.

Dans la même catégorie