GNA NASPA launches 12th annual terminal congress in Takoradi GNA Corruption: Let’s stand for our values – Emile Short GNA Ghana welcomes World Bank’s new education strategy for Western and Central Africa GNA African governments asked to increase funding to overcome learning poverty ACI L’exposition-vente des produits ‘’made in Congo’’ prévue pour juillet prochain GNA 56 to participate in Carnegie African Diaspora Fellowship Program GNA 67 BRCs launched to support MSMEs GNA GSS to conduct next nationwide survey on Firms in 2023 GNA Evelyn Andoh, 63, wins ultimate prize for the Gold in the Oil Awards ACP De Lubumbashi, le Premier ministre SamaLukonde décrète trois jours de deuil national

COP 15: Un éducateur propose l’agriculture hors sol comme solution à la désertification


   

Grand-Bassam, 16 mai 2022(AIP)- Un éducateur, Tchete Justin, a proposé comme solution à la désertification et au manque de terre cultivable, l’agriculture hors sol, à l’issue d’une visite de l’AIP sur ses parcelles à Grand-Bassam.

Cette agriculture est pratiquée à partir de matériaux de récupération tels des sacs de riz, des boites, des bidons et des pneus qui servent de clôture des parcelles. « Il suffit d’avoir juste un petit espace et vous pouvez pratiquer cette agriculture », a relevé M. Tchete. Selon lui, il s’agit d’une agriculture bio dont les plantes sont nourries à partir de compostages.

Sur les différentes parcelles de M. Tchete et de l’une de ses « adeptes », dame Adja Marie Danielle,  l’on trouve  du piment, du concombre, du  chou, de  la salade, de la  tomate, de l’aubergine.

Il s’agit d’une agriculture qui se pratique donc sans détruire la forêt et qui a aussi comme avantage de débarrasser l’environnement de plusieurs déchets, et de produire plus que celle pratiquée sur les terres, a-t-il fait savoir.

Cette pratique agricole règle le problème du manque de terre cultivable et pourrait constituer une stratégie pour approvisionner les cantines scolaires en vivriers, et assurer une sécurité alimentaire dans les écoles, rassure le promoteur, puisqu’elle peut se pratiquer même dans la cour de l’école et aux environs. Cette agriculture peut se pratiquer même sur les dalles des maisons, dans les garages, au balcon, dans une cour ou arrière-cour de l’école, poursuit-il.

Pour Mme Adja, cette pratique constitue une solution à la cherté de la vie puisqu’ elle donne la possibilité d’avoir, à portée de main, des légumes.

l’agriculture hors sol règle le problème de désertification, de la déforestation, de l’insalubrité et de l’environnement aussi bien dans les milieux ruraux que urbains, font savoir ses promoteurs.

La COP 15 sur la Désertification qui réunit du 9 au 20 mai à Abidjan, des dirigeants de haut niveau, des gouvernements, le secteur privé, des partenaires stratégiques et la société civile, a pour objectif général de léguer un héritage pratique pour promouvoir la gestion durable des terres, en vue d’anticiper les effets de la désertification.

Dans la même catégorie