APS LA CJRS VOLE AU SECOURS DU JOURNAL LES ECHOS APS L’ETAT ET LES ACTEURS JUDICIAIRES INVITÉS À TROUVER « UNE SOLUTION HEUREUSE » À LEURS DIVERGENCES APS JOURNÉE DE L’ARBRE : DES ASSOCIATIONS VALIDENT LE CHOIX PORTÉ SUR LE BAOBAB GNA Effective planning, implementation and public cooperation is our magic-EC GNA President congratulates five Ghanaians for completion of AOGC programme in Canada GNA Bryan Acheampong Foundation provides potable water for five communities GNA Police hunts for eight hooligans for assaulting registration officials, others AIP Les populations de Gbéléban instruites en matière de prévention des menaces sécuritaires GNA Parliament suspends Fiscal Responsibility Rules for 2020 GNA Huawei overtakes Samsung as top handset seller in 2020 second quarter

Coronavirus: le chef de la secte sud-coréenne à l’origine d’un foyer de contamination arrêté


  1 Août      3        Monde (339),

   

Côte d’Ivoire-AIP/ Coronavirus: le chef de la secte sud-coréenne à l’origine d’un foyer de contamination arrêté
Abidjan, 1er août 2020 (AIP)- En Corée du Sud, le fondateur de la secte de l’Église Shincheonji de Jésus, principal foyer de contamination au Covid-19 du pays au début de l’épidémie, a été arrêté samedi 1er août pour obstruction présumée aux efforts gouvernementaux pour endiguer la propagation du virus, rapporte la presse internationale.

Le fondateur de l’Église de Shincheonji de Jésus et actuel chef, Lee man-hee, a été placé en garde à vue après que la Cour du district de Suwon a émis un mandat d’arrêt à son encontre. Il est notamment accusé d’avoir fourni des documents inexacts aux autorités sanitaires sur les rassemblements organisés par son église ou encore la liste de ses membres.

L’homme de 89 ans est soupçonné d’avoir entravé les efforts des autorités sanitaires en leur soumettant de faux documents sur le nombre de participants aux rassemblements religieux, et les lieux où ils se sont tenus en février dernier, alors que la secte constituait l’épicentre de l’épidémie en Corée du Sud.

En tout, sept hauts responsables de Shincheonji ont été inculpés cette semaine pour violation de la loi sur le contrôle des maladies infectieuses et obstruction à la justice.

Dans un communiqué publié aujourd’hui, Shincheonji affirme n’avoir jamais tenté d’interférer dans les efforts de quarantaine des autorités, mais avoir exprimé des préoccupations quant aux « demandes excessives » d’informations personnelles sur ses fidèles.

Le pays a rapporté 31 cas supplémentaires de coronavirus samedi, portant le total à 14 336 contaminations, dont plus de 5 000 d’entre-elles sont liées à l’Église Shincheonji de Jésus.

Dans la même catégorie