APS MBOUR : LA DISTRIBUTION DE L’AIDE ALIMENTAIRE AURA BIEN LIEU DANS LES PROCHAINS JOURS (PRÉFET) MAP Le président Nigérian soutient la réélection du président de la BAD MAP Gabon/coronavirus : 148 nouveaux cas, 2803 au total ACI REPRISE DES COURS APRÈS DEUX MOIS D’INTERRUPTION À CAUSE DE LA COVID-19 AGP Gabon : Les hommages de la République à Guy François Mounguengui Koumba MAP Coronavirus : la Côte d’Ivoire franchit la barre des 3.000 cas ANP Un consortium d’investisseurs pakistanais disposés à investir dans la production de l’énergie au Niger (Diplomate) ANP 24 millions d’euros de l’Allemagne pour intensifier les efforts de renforcement de la résilience au Niger ANP COVID-19 : L’Ambassadeur de Chine au Niger félicite le Président Issoufou pour sa clairvoyance dans la lutte contre la pandémie AIP La Côte d’Ivoire franchit la barre des 3000 cas confirmés de coronavirus (DG Santé)

Coronavirus : Le Maire de la ville de Niamey appelle au respect des mesures de l’isolement


  1 Avril      61        Santé (5475), Société (19036),

   

Niamey, 1er Avril (ANP) – Le  président de la Délégation Spéciale de la Ville de Niamey, M. Mouctar Mamoudou, a animé, ce mercredi 1er avril 2020, un point de presse sur la situation de l’isolement et le confinement dans la Ville de Niamey, décidés dans le cadre de la lutte contre la pandémie du Coronavirus.

Mouctar Mamoudou a voulu donner des précisions sur les différentes mesures prises par le Gouvernement pour la Ville de Niamey, seule ville du Niger où des cas du COVID 19 (77 pour 4 morts au 31 mars 2020) ont été confirmés.

De prime abord, il a indiqué que l’isolement de la Ville de Niamey concerne seulement la mobilité des personnes et non celle des biens et des services, soulignant que le virus se déplace par les personnes et la mesure prise par le gouvernement consiste à isoler la mobilité des personnes au niveau de la ville de Niamey.

L’isolement de la ville de Niamey ne concerne donc pas les marchandises et les produits, a-t-il fait savoir, indiquant des instructions ont été donnés à toutes les entrées de la Ville de Niamey pour faciliter la circulation des marchandises et des services afin que les activités économiques de la ville se poursuivent.

La ville de Niamey est la seule à avoir jusqu’ici enregistré des cas. Il ne faut pas que des personnes contaminées partent à l’intérieur du pays pour que cette épidémie se généralise dans notre pays, a-t-il expliqué.

Selon Mouctar Mamoudou, au niveau de la ville de Niamey, « une opération de désinfection de tous les marchés a été entamée et sera désormais élargie dans les rues marchandes, les services de santé, les camps militaires, l’université de Niamey et partout où nous avons un grand nombre de personnes confinées ».

Le maire-président de la ville de Niamey a, en outre, ajouté que « nous allons continuer la communication et la sensibilisation pour que  toutes les mesures prises par le gouvernement soient respectées et comprises par les populations », notant que le lavage des mains, mettre de la distance entre les gens et le respect d’hygiènes peuvent minimiser les risques de contamination.

Concernant le couvre-feu, Mouctar Mamoudou a sollicité la compréhension de la population de Niamey en ce que « ce que nous sommes entrain de faire, c’est pour son bien et pour la protéger contre cette grave maladie pour laquelle nous n’avons ni traitement ni médicaments. La seule arme que nous avons, c’est la prévention et ce pour cela que nous avons mobilisé les forces de l’ordre sur le terrain ».

Pour Mouctar Mamoudou, le couvre-feu, tout en diminuant la mobilité des personnes dans l’espace urbain, va même permettre de désinfecter certains espaces très fréquentés de la Ville de Niamey et de la rendre propre. Il va aussi permettre aux services de santé de continuer à détecter les cas contaminés et de les prendre en charge.

« Les problèmes et les dangers sont là et il faut que chacun prenne conscience de cela et que nous assumons à respecter les différentes mesures prises par le gouvernement pour le bien être de tous et de chacun. Les marabouts et les oulémas doivent continuer à prier pour notre capitale », a enfin appelé le maire Mouctar Mamoudou.

Dans la même catégorie