APS MOUSSA NDIAYE, GRANDE RÉVÉLATION DE LA COUPE DU MONDE U20 (FRANCE FOOTBALL) APS AMINATA DIOP SALL OFFERTE EN MODÈLE DE RÉUSSITE DANS LES DISCIPLINES SCIENTIFIQUES APS LA SÉCURITÉ SANITAIRE AU MENU D’UNE SESSION DE FORMATION ATOP SOTOUBOUA : LA POPULATION SENSIBILISEE SUR L’ALBINISME MAP Programme « Afrique créative »: Appel à candidatures ouvert jusqu’au 15 août prochain (AFD) ATOP SENSIBILISATION SUR L’USAGE INAPPROPRIE DES ANTIBIOTIQUES A LA FACULTE DES SCIENCES DE SANTE DE L’UK ATOP LA CECAP DRESSE UN BILAN POSITIF DE SES ACTIVITES DE 2018 ATOP JOURNEE MONDIALE DU DON DE SANG 2019 : LE CNTS APPELLE LA POPULATION A DONNER DU SANG POUR SAUVER DES VIES MAP Le Comité des Représentants permanents de l’UA tient à Addis-Abeba sa 38 session ordinaire avec la participation du Maroc AGP COPA America : la Colombie surprend l’Argentine de Messi (2-0)

Côte d’Ivoire : 32 millions USD de la BM pour endiguer l’érosion côtière


Abidjan, 14/04/2018 (MAP) – La Banque mondiale (BM) a octroyé plus de 32 millions USD, soit plus de 16 milliards de francs CFA, à la Côte d’Ivoire pour la lutte contre l’érosion côtière.

L’appui apporté à la Côte d’Ivoire intervient dans le cadre d’une enveloppe de 210 millions USD approuvée par la BM pour le financement d’un projet régional, en faveur de six pays d’Afrique de l’Ouest à savoir le Bénin, la Côte d’Ivoire, la Mauritanie, Sao Tomé-et-Principe, le Sénégal et le Togo, selon un communiqué de la BM.

Le Projet a pour objectif de promouvoir diverses mesures de lutte contre l’érosion côtière, telles que la fixation de dunes, la restauration de zones humides et de mangroves, le rechargement de plages, la construction d’ouvrages de protection et de digues.

Il contribuera à réduire les inondations, en restaurant les lagunes et les systèmes de drainage et en améliorant la gestion des bassins versants.

D’autres interventions ont pour but de lutter contre la pollution par un meilleur traitement des déchets marins et des déchets industriels ou municipaux, ainsi que des déversements d’hydrocarbures.

Ces opérations vont « renforcer la résilience des populations ouest-africaines et transformer leurs moyens de subsistance », a indiqué le vice-président de la BM pour la Région Afrique, Makhtar Diop.

Selon les experts, les zones côtières représentent 42% du produit intérieur brut de l’Afrique de l’Ouest. Elles accueillent près d’un tiers de la population de la région, qui est donc particulièrement vulnérable aux conséquences du changement climatique.

En Côte d’Ivoire, l’érosion côtière est observée en plusieurs endroits et atteint parfois un mètre par an en moyenne.

Dans la même catégorie