AGP Le Maroc dans les perspectives d’accueillir la CAN 2025 AGP Boké : Le premier ministre déclare que le CNRD tient à un changement dynamique au profit de population AGP N’Zérékoré-Culture : Lancement de la 3e édition du festival des arts de la forêt AGP Nzérékoré/Education : Lancement de la formation des enseignants de CE1 et CE2 en mathématique et français AGP Boké : Le premier ministre Dr Bernard Goumou Chez le doyen de la ville AGP Rabat : Le complexe sportif Mohammed VI, véritable centre d’expertise et de Savoir-faire AGP Kankan : Les religieux ne partagent pas l’avis du ministre Charles Wright au sujet de Ismaël Nanfo AGP Kankan : Le ministre Alphonse Charles Wright dresse le bilan de sa tournée à l’intérieur du pays AGP Guinée : Chaque ministre doit faire parvenir dans un délai d’une semaine, la liste de l’ensemble des travaux et projets en cours d’exécution et ceux budgétisés pour l’exercice 2023 (Colonel Matadi Doumbouya) ATOP Loi de finances 2023 : les opportunités offertes aux PME présentées aux opérateurs économiques de la centrale

Côte d’Ivoire-AIP/ "La signature électronique" au centre du 1er Café numérique à Abidjan


  10 Novembre      60        Technologie (780),

   

Abidjan, 10 nov 2021 (AIP) – Sur l’initiative de ICT Cabinet d’Avocats Guibessongui, spécialisé en Télécom & TIC, le premier Café numérique portant sur « La signature électronique » s’est déroulé mercredi 10 novembre 2021 à l’hôtel Tiama, à Abidjan Plateau.

Dans son propos inaugural, le fondateur du Cabinet d’Avocats, Dr Guibessongui N’Datien Séverin, a expliqué que cette activité qui se tiendra tous les trois mois, fait suite aux Assises du numérique initiées depuis 2015.

Le Café numérique consiste notamment en des échanges et des concertations entre les acteurs et usagers du secteur, portant sur les enjeux de l’évolution du numérique, a précisé le Docteur en Droit, Avocat spécialisé en Droit du numérique et des TIC.

« Nous sommes devenus citoyens d’un nouveau monde a-territoire, (…) le cyber espace, caractérisé par l’instantanéité et le caractère transnational », a souligné Dr Guibessongui. Cette société du tout-numérique comporte d’énormes enjeux et préoccupations attachés, entre autres, à l’aspect juridique, technique et éthique de l’usage du numérique.

Aussi, ce premier Café numérique se décline-t-il en trois panels. Le 1er, intitulé « Enjeux juridiques et administratifs de la signature électronique », est animé par Dr Guibessongui, avec pour modérateur Auger Cadet Séoulou, expert TIC. Le 2e porte sur les « Enjeux techniques de la signature électronique » et le 3e est relatif aux « Enjeux et intérêts de la signature électronique pour les entreprises (aspects utilitaires, économiques et financiers) ».

Relevant d’un procédé fiable, certifié par des organismes dédiés, la signature électronique est une donnée permettant l’identification claire et sécurisée de la personne qui appose sa signature sur un document, a expliqué Dr Guibessongui. Il a rappelé qu’elle tire son fondement juridique dans la Loi du 30 juin 2013 relative aux transactions électroniques. Cette Loi dispose que la signature électronique a la même valeur probante que la signature manuscrite.

Cette même disposition existe dans le cadre juridique communautaire de la CEDEAO. Annexé au Traité de la CEDEAO, cet Acte additionnel est une norme communautaire d’application directe dans les États membres, a explicité le juriste.

Dans la même catégorie