AIP Côte d’Ivoire-AIP/Des acteurs du secteur cacao planchent sur la durabilité et la bonne gouvernance dans la filière à Abidjan AIB Burkina/CENI : Le rapport public 2022-2023 remis au Chef de l’Etat AIB Burkina : La CIL a enregistré une centaine de plaintes en 2022, présidente AIB Burkina : IssiakaSoulama souhaite renforcer l’efficacité de l’Agence nationale de régulation pharmaceutique AIB African Initiative rapproche davantage les populations burkinabè, maliennes et nigériennes à travers le Sambo AIB Le maïs n’est pas la solution à la souveraineté alimentaire, selon un agriculteur AIB Burkina/SIAEL 2024 : Des meilleurs acteurs du monde rural primés MAP 74-ème Berlinale : le documentaire ‘’Dahomey’’ de la Sénégalaise Mati Diop remporte l’Ours d’or MAP Ouganda: La Sollicitude dont SM le Roi, Amir Al Mouminine, entoure les ouléma africains, hautement saluée à Kampala ANP Projet de création de la confédération des Etats de l’AES: le M62 salue l’initiative des trois Etats du Sahel

Côte d’Ivoire-AIP/ 102 personnes encore en détention relativement aux événements liés à la présidentielle de 2020 (Procureur)


  30 Avril      29        Justice (1641),

 

Abidjan, 30 avr 2021 (AIP)- Sur l’état des procédures ouvertes suites aux événements liés à l’élection présidentielle d’octobre 2020, encore 102 personnes pour lesquelles les investigations se poursuivent restent détenues, a fait savoir, le procureur de la République, Adou Richard.

Il s’exprimait vendredi 30 avril 2021, au cours d’une conférence de presse à la salle des Pas perdus au Palais de la justice à Abidjan, en face de la presse nationale et internationale.

« Ces personnes pourraient bénéficier d’une mise en liberté provisoire ou éventuellement être placées sous contrôle judiciaire à la discrétion des juges », a-t-il toutefois notifié.

Par ailleurs, le procureur a rappelé que consécutivement aux procédures ouvertes suites aux événements liés à l’élection présidentielle d’octobre 2020, les juges d’instruction saisis dans le cadre de l’information judiciaire ouverte à cet effet ont ordonné, les 28 et 29 avril 2021, la mise en liberté provisoire ou la mise sous contrôle judiciaire d’une centaine d’inculpés détenus.

« Il convient de préciser que bien avant ces libérations, plusieurs personnes avaient bénéficié d’une libération provisoire ou avaient été placées sous contrôle judiciaire », a précisé Adou Richard.

Dans la même catégorie