AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le préfet de région appelle à des élections apaisées à Ayamé APS CAN U20 : LE GHANA ÉLIMINE LE CAMEROUN AUX TIRS AU BUT APS KAFFRINE : LE GOUVERNEUR SE FAIT VACCINER ET ÉCARTE TOUT RISQUE AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Renforcement des capacités de médiation pour des législatives sans incidents dans le Dengulélé AIP Côte d’Ivoire-AIP/Le CNDH sensibilise les populations de Man, Logoualé et Zouan-Hounien pour des législatives apaisées AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Lancement à Bondoukou des travaux d’aménagement de la zone agro-industrielle de transformation de l’anacarde GNA Satellites advance to semi-finals of CAF Under-20 AFCON GNA Dr Awal pledges to accelerate Marine Drive Project GNA Traditional/religious leaders discuss ECOWAS Vision 2050 GNA AfCFTA will create more employment opportunities in pharmaceutical industry

Côte d’Ivoire-AIP/ 68ème journée mondiale de la lèpre: Un engagement individuel et collectif pour le dépistage précoce souhaité à Dimbokro


  1 Février      15        Santé (9402),

   

Dimbokro, 1er fév 2021 (AIP) – La secrétaire générale de préfecture, Ve Brigitte Kossonou, a appelé les populations de Dimbokro à un engagement individuel et collectif dans la lutte contre la lèpre notamment pour le dépistage précoce de la maladie, lors de la célébration de la 68ème journée mondiale de lutte contre la lèpre qu’elle présidait, dimanche 31 janvier 2021 à Chrétienkro, une léproserie située dans la commune.

La lèpre est une maladie infectieuse chronique curable qui provoque essentiellement des lésions cutanées et nerveuses. Elle est causée par une infection par bactérie mycobactérium leprae et touche principalement la peau, les yeux, le nez et les nerfs périphériques, rappelle-t-on.

Mme Kossonou, qui a révélé la détection de deux adolescents atteints de la lèpre, a affirmé que le dépistage précoce constitue le « gage d’une guérison à court terme ». Elle a invité la population et les malades à se débarrasser des idées préconçues qui pourraient les éloigner des centres de santé où existent des soins gratuits.

La secrétaire générale de préfecture a relevé la mobilisation autour des malades durant les journées commémoratives de lutte contre la lèpre. Elle a affirmé qu’elle est insuffisante eu égard à la contribution que la communauté attend de tous. Elle a salué le Rotary Lions Club d’Abidjan pour ses nombreuses actions en faveur des malades de la lèpre.

La lèpre ne représente plus un problème de santé publique en Côte d’Ivoire mais le combat initié en 1954 par Raoul Follereau doit se poursuivre du fait de la non éradication de la maladie, a insisté le directeur départemental de la Santé, Galla Bi Jules, révélant l’existence de 38 cas de lèpre dans le département.

Plusieurs dons en vivres et non vivres composés de pâtes alimentaires, de l’huile et de riz ont été faits au cours de cette journée placée sous le thème, « Un enfant handicapé de lèpre ou des autres maladies tropicales négligées est un avenir compromis. Ensemble agissons maintenant ».

Dans la même catégorie