APS LES RECOMMANDATIONS DE CEERNO SILEYMAANI BAAL GRAVÉES SUR UNE SCULPTURE POUR LA MÉMOIRE COLLECTIVE ANP Echange à Niamey entre le Chef de l’Etat Nigérien Issoufou Mahamadou et Secrétaire Général de la ZLECAF ANP Covid-19 : 6,560 milliards de Fcfa de l’Allemagne pour soutenir le plan de riposte à la pandémie au Niger ANP Décès à Niamey de l’ancien Président de la République Tandja Mamadou ANP L’Hôtel Gaweye de Niamey sur le point d’être repris par le groupe Bravia ANP La société ORANO Mining Niger fait don d’équipements d’une valeur de 125 millions de CFA aux sinistrés des inondations du département de Kollo MAP Décès de l’ancien président nigérien Mamadou Tandja APS UN CENTRE DE FORMATION VEUT PROFITER DU TOURNOI DE L’UFOA POUR MIEUX EXPOSER SES PENSIONNAIRES APS TOURNOI DE QUALIFICATION DE LA CAN DES U20 : LA GAMBIE COMPLÈTE LE CARRÉ D’AS APS TOURNOI DE QUALIFICATION : LA GAMBIE NE CRAINT AUCUNE ÉQUIPE EN DEMI-FINALES (COACH)

Côte d’Ivoire-AIP/ Adama Diawara annonce des réformes pour renforcer la crédibilité du BTS


  19 Novembre      3        Société (25163),

   

Abidjan, 19 nov 2020 (AIP)- Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Pr Adama Diawara a annoncé des réformes pour renforcer la crédibilité de l’examen du Brevet de technicien supérieur (BTS) et donner un signal fort aux employeurs, mercredi 18 novembre 2020, lors de la cérémonie de présentation de la session 2020 à l’Université Félix Houphouët Boigny.

Ces réformes visent  à répondre à la problématique de l’inadéquation formation-emploi qui laisse à la traîne de nombreux diplômés et qui chaque année enflent le rang des sans emplois.

Pour Pr Diawara, ces changements  auront pour but de rénover l’offre de la formation de BTS et accompagner les transformations économiques du pays, par la révision des spécialités et des contenus de formation ainsi que la formation des enseignants et la mobilisation d’une pédagogie plus active.

« Je puis vous assurer que les opérations qui concourent à l’évaluation des candidats seront menées avec rigueur, transparence et équité », a-t-il rassuré en présence de tous les acteurs qui ont participé à l’organisation de l’examen.

Il a également invité les acteurs engagés dans l’organisation de l’examen à accorder une attention particulière au concours parce que la moitié des bacheliers est orientée dans les filières de types BTS. Pour lui, il apparaît urgent d’améliorer l’offre et l’efficience des formations professionnelles de courte  durée.

Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique s’est tout de même félicité du bon déroulement de la session 2020 en dépit de la crise sanitaire du Covid-19 et l’élection  présidentielle.

Pour lui, les dispositifs de contrôle et de vérification mis en place pour faire barrage à la fraude ont permis d’assurer la fiabilité des différentes étapes du processus de l’examen et de garantir la crédibilité des résultats.

Un taux de réussite de 52,30% a été enregistré au Brevet de technicien supérieur (BTS) session 2020 contre 58, 69% en 2019, soit une régression de 6,39%.

Dans la même catégorie