APS COVID-19 : LA QUASI-TOTALITÉ DES CHEFS DE MÉNAGES APPLIQUENT AU MOINS UN GESTE BARRIÈRE (ÉTUDE) APS UN PROTOCOLE SANITAIRE ÉLEVÉ SUR LA LIGNE MARITIME ZIGUINCHOR-DAKAR (COMMANDANT) APS CASAMANCE : UN PROJET D’ÉNERGIE SOLAIRE CIBLE 21.000 FEMMES RURALES (PROMOTEURS) APS RÉMUNÉRATION SUR COPIE PRIVÉE : LA COMMISSION REMET SA DÉCISION À LA TUTELLE APS PLAIDOYER POUR ’’UN RÔLE ACTIF’’ DES FILLES ET DES FEMMES DANS LA GESTION DES RESSOURCES ÉNERGÉTIQUES APS PERTES D’EMPLOIS, DIMINUTION DE REVENUS : LA MAJORITÉ DES MÉNAGES IMPACTÉE PAR LA CRISE SANITAIRE (ANSD) ANP L’Africa America Institute décerne le « Prix de Leadership Présidentiel 2020 » au Président Issoufou Mahamadou GNA Statistical Service extends deadline for Census trainee recruitment GNA No case of COVID-19 recorded during voters registration exercise – EC GNA Africa should hold climate polluters liable – VALD

La Côte d’Ivoire exposée à des vagues de chaleur


  24 Juillet      5        Santé (7412),

   

Abidjan, 24 juil 2020 (AIP)- Avec le réchauffement climatique, la Côte d’Ivoire est exposée à des vagues de chaleur pour les prochaines années, indique le directeur du Centre suisse de recherche scientifique (CSRSCI), Pr Inza Koné.

« La vague de chaleur est une augmentation brutale de la température qui se maintient sur une période de deux à trois jours. Elle va se définit par rapport au moyen de température qu’on a l’habitude d’observer. Donc ce qu’on va appeler vague de chaleur à Abidjan n’est pas la même chose au Niger », a expliqué Pr Inza Koné, en ajoutant qu’ « ici, notre vague de chaleur peut être définit à partir de 30 degré Celsius, car notre moyenne de température est à partir de 28 degré Celsius ».

Pour le directeur du Centre Suisse de Recherche Scientifique, qui a livré cette information jeudi 24 juillet 2020, au cours d’un entretien avec l’AIP en marge d’un atelier à Grand Bassam, années cette situation pourrait « impérativement impacter sur la santé des humains, des animaux, des plantes et la productivité des sociétés animales et humaines ».

Poursuivant, il souligne que la vague de chaleur fait partir de la variabilité climatique qui est très dangereuse et qui se ressent toute suite parce que les différents organismes auront du mal à s’adapter des variabilités.

« La Côte d’Ivoire est déjà exposée à des inondations périodiques et à quelques fléaux liés directement ou indirectement au changement climatique. Et le Centre Suisse de Recherche Scientifique propose des solutions d’adaptation ou de résilience », a fait savoir Pr Inza Koné.

Une étude menée par des chercheurs de ce centre est en cours pour éviter aux habitants de la Côte d’Ivoire d’être plus exposés à des vagues de chaleur. Les conclusions de cette étude seront bientôt disponibles et mis à la disposition des décideurs, a révélé l’enseignant-chercheur.

Environ 30 % de la population mondiale est exposée à des vagues de chaleur potentiellement meurtrières à un moment dans l’année. « Si jamais les émissions de gaz à effet de serre n’étaient pas contenues et continuaient à augmenter à leur rythme actuel, ce serait les trois quarts de l’humanité qui au moins une fois dans l’année se retrouveraient dans cette situation d’ici la fin du 21ème siècle », conclu-t-on.

Dans la même catégorie